visiteurs jour : 37     Total clics   :   2264184


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 1985

LEON DARSONVAL ET LES PLUS LEGERS QUE L'AIR



Au début du XXe siècle, Léon Darsonval fut l'un des premiers aérostiers au bois.
Son travail d'historien en la matière demeure Une rue de Saint Savine à côté de Troie porte son nom.

Léon Darsonval a huit ans seulement voit pour la première fois un ballon.  Aux manÅ“uvres de 1891, une 
Compagnie d'aérostiers s'installe à  quelques kilomètres de Vendeuvre- sur-Barse, son pays natal. " Je me hâtai de parcourir (...) la longue
distance qui me séparait de l'aérostat. (...) Je demeurai là, tout le jour, en  compagnie des aérostiers  (...) Ces souvenirs laissèrent dans mon jeune cerveau une empreinte inaltérable ".
Prés d'un demi-siècle plus tard, dans son livre " L'aéronautique dans le département  de l'Aube du dix-huitième siècle Ã  nos jours ", l'émotion est toujours la même.
Léon Darsonval n'aura de cesse, durant toute  son existence de voler en ballon, battant des records de distance, malgré les dangers  encourus à l'époque, de faire la promotion  de sa passion, puis de l'aviation. Son livre, édité en 1936, est LA référence en la matière.


  C'est à la fin du XVIIIe siècle que l'on vit s'élever pour la première fois, une machine volante " qui permettait de se tenir dans les airs sans provoquer d'accident grave pour  celui qui la montait. Le XIXe et surtout le  XXe siècle auront été les témoins de l'épanouissement de la  navigation aérienne. Après l'aérostat,  ce fut l’avènement du dirigeable, puis celui de l'avion.(...) Je vois l'avion stratosphérique sillonnant l'espace à des vitesses supérieures  Ã© 1.000 kilométrés/heure ".

Sans être devin, Léon Darsonval est  conscient des possibilités de développement de l'aéronautique.  En 1901, un ancien aérostier  militaire réussit é créer une société é Troyes. Parmi les vingt premiers membres actifs du Club aéronautique de l'Aube,  figure déjà Léon Darsonval. Après sa première ascension, en juillet 1903, il accomplit son service militaire à Versailles, dans l'aérostation  militaire où il passe divers brevets.  De retour é Troyes en 1905, il est nommé  vice-secrétaire de aéro-club de l'Aube, puis secrétaire général.

Dans la nuit du 18 au 19 mai 1910, une  ascension du ballon "L"Aube" est organisée pour aller voir de prés la fameuse comète 
 de Halley. "Dés son envolée, une pluie  diluvienne inonde l'aérostat et ses occupants.(...) C'est avec peine qu'ils se résignent à  descendre, sans avoir aperçu un seul cheveu de comète".


En 1913, les rumeurs de guerre enflent. Le 8 juin, Léon Darsonval et trois passagers quittent Troyes avec le nouveau ballon "L'Aube". Le vol se passe sans encombre. Après environ cinq heures trente de  voyage, Darsonval se pose dans le département de la Meuse. Pris pour des espions, les villageois les menacent. Les tètes s'échauffent, la discussion s'envenime. Les quatre  voyageurs ne devront leur salut qu'à un autre homme de passage  qui les éloigne.

Après la 1ére Guerre Mondiale, Léon Darsonval met les bouchées doubles, en tant que pilote et instructeur. Il participe é de nombreuses compétitions et se classe Champion de  France en sphérique, le 15 août 1931  après avoir parcouru 640 km en  17 heures. C'est le record français de distance pour ballons libres  en l'année 1931, et celui de l'Aéro-Club de l'Aube depuis sa fondation.  

 

   

Le 10 mai 1936, Léon Darsonval ,(photo avec le brassard), participe à la première coupe internationale de sphérique. Le départ est donné par le célébré Professeur Picard (à gauche) qui a été le premier à déchirer le voile de la stratosphère.


Le 5 juin 1951, Léon Darsonval décède. Sa mémoire est toujours présente à l'esprit de nombreux Saviniens qui l'ont côtoyé.



(Sur la photo, en uniforme d'aviateur, son fils : Hubert Darsonval, pére d'Arlette épouse de Robert Jobard)


 

Total des visiteurs  :    1871711   dont aujourd'hui :   37    En ligne actuellement :  1      Total des clics   2264184