visiteurs jour : 85     Total clics   :   13769


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 3049

Ablard

Un des plus grands intellectuels du douzime sicle, dans le champ de la logique. Il est clbre d'abord et avant tout pour ses amours avec Hlose (1100/1101 - 1163/1164), prs de laquelle il repose au cimetire du Pre Lachaise Paris. Certains rudits, dont Bernard Sylvestre, ont soutenu que l'autobiographie d'Ablard, Histoire de mes malheurs, de mme que la correspondance d'Ablard et Hlose sont des crits apocryphes. Le vritable auteur de ces crits serait Jean de Meung (treizime sicle), clbre continuateur duRoman de la Rose.

Ablard amant d'Hlose

Ablard

Source : Thoemmes Press Portrait Gallery. Reproduction autorise par le site

Vie et uvre d'Ablard

Philosophe et thologien scolastique, n en 1079 au bourg du Pallet 20 kilomtres au sud de Nantes, sur la route de Nantes Poitiers, mort l'abbaye de St-Marcel prs Chalon, le 21 avril 1142.

Son pre, Brenger, un seigneur fort noble et fort instruit, et sa mre Lucie salurent avec enthousiasme la naissance de ce premier n; puis, d'autres enfants vinrent successivement s'ajouter au cercle de famille : trois fils, Raoul, Porcaire et Dagobert; une fille, Denyse.

Ce fut Brenger lui-mme qui s'adonna l'instruction de ses enfants. Pierre avait vingt ans quand il arriva Paris. Il est aujourd'hui prouv qu'Ablard avait t disciple d'abord du nominaliste Roscelin, puis du raliste Anselme de Laon, et qu'il commena par professer la dialectique.

Il tablit son cole sur la montagne Sainte-Genevive et attira autour de lui une foule d'auditeurs. Le peuple le vnrait, et l'vque de Paris lui-mme s'inclinait devant son passage.

Ablard vivait alors chez le chanoine Fulbert. Ce chanoine avait pour nice une trs jeune fille nomme Hlose. Elle tait ne Paris en 1101, de famille noble, et sa mre, Hersende, tait allie aux Montmorency. Son ducation avait t faite au couvent d'Argenteuil.

Fulbert pria Ablard de terminer et de parfaire l'ducation de sa nice. Que dirai-je de plus, crit Ablard ce sujet; nous n'emes qu'une maison, et bientt nous n'emes qu'un cur. (Abailardi opera, lettre I, page 11.)

C'est cette poque, et en l'honneur d'Hlose, que le jeune docteur commena crire des vers en langue vulgaire, ou barbare, comme on disait alors. Son enseignement s'en ressentit. Peu de temps aprs, Hlose s'aperut qu'elle tait grosse. Elle fit part de cet vnement Ablard qui vint la chercher une nuit, et l'emmena en Bretagne, chez sa sur Denyse. C'est l qu'elle mit au monde un fils qui fut nomm Pierre Astrolabe. Ablard voulut alors pouser Hlose, mais celle-ci refusa de consentir ce mariage. Elle prtendait que cette union deviendrait fatalement, par la suite, funeste celui qu'elle aimait. Il est trs intressant de consulter ce sujet la correspondance des deux amants. Hlose reprsente son amant que les hommes de gnie n'ont que faire de s'embarrasser d'une famille, et elle fortifie son argumentation de preuves et de textes tirs des thologiens latins ou grecs. Mais on croit cependant que, devant la tnacit d'Ablard, elle finit par cder et que le mariage fut clbr.

C'est alors que Fulbert mit excution les desseins qu'il mditait depuis longtemps. Aprs avoir gagn un serviteur d'Ablard qui lui ouvrit la porte de la maison, il se prcipita, accompagn de ses amis et de ses proches, dans la chambre o dormait le jeune docteur; puis, aprs l'avoir li de cordes, il lui fit, aid de ses complices, subir l'effroyable supplice de la castration.

Ablard tait dsormais mort pour le monde. Sur ses instances, Hlose se dcida prononcer ses voeux dfinitifs, au monastre d'Argenteuil, et il ne tarda pas, l'imiter (1119). Puis, recommenant son enseignement, il rouvrit son cole au prieur de Maisoncelle, sur les terres du comte de Champagne. La renomme l'y avait prcd, et plus de trois mille tudiants se pressaient ses leons.

Ses doctrines furent dclares hrtiques au concile de Soissons (1121). Toutefois, sur les instances de saint Bernard, Ablard se soumit tout ce qu'on voulut de lui.

Sur ces entrefaites, Herv, abb de Saint-Gildas de Rhuys, en Bretagne, vint trpasser, et, grce l'influence du duc Conan IV, les moines lurent Ablard.

Mais ce dernier, avant de se rendre Saint-Gildas, s'tait dcid fonder un vaste monastre, le Paraclet, l'instigation de son ami Pierre le Vnrable, abb de Cluny, qui voulait achever de le dtacher des gloires terrestres.

Bientt, le Paraclet s'leva sur les rives de l'Ardusson. Or, les religieuses d'Argenteuil avaient ce moment maille partir avec Suger, qui prtendait les expulser de leur monastre.

Quand cette expulsion fut un fait accompli et que l'ordre fut dispers, Ablard invita venir s'tablir au Paraclet, Hlose et celles de ses compagnes qui lui taient demeures fidles (1129). Cette donation fut confirme presque immdiatement par Atton, vque de Troyes, et plus tard par le pape lui-mme, qui la dclara inviolable sous peine d'excommunication.

Pendant ce temps, Ablard, dfinitivement retir Saint-Gildas, faisait pourtant au Paraclet de frquentes visites, s'occupait de la rgle et de l'administration intrieure du couvent et fixait toute cette ordonnance dans ses lettres Hlose, car il continuait voir fort rarement la nouvelle prieure. - Cependant les moines de Saint-Gildas se rvoltrent, essayrent d'gorger leur abb, qui dut fuir par un souterrain. Ablard se rfugia alors au Paraclet. Il y crivit sa clbre Historia calamitatum.

Ce fut certainement le temps le plus tranquille et le plus heureux de sa vie. Mais bientt, en 1136, il recommena son enseignement public sur la montagne Sainte-Genevive, et fut de nouveau accus d'hrsie ; saint Bernard rdigea une liste de propositions dont il se faisait fort de dmontrer l'hrsie.

Cette fois, Ablard lui tint tte. Il assigna son adversaire devant le concile qui s'ouvrit Sens, le 2 juin 1140. Mais quand il vit que tous les juges taient de l'avis de saint Bernard, il prit peur et s'enfuit de l'glise en dclarant qu'il ne reconnaissait point l'autorit du concile, et qu'il en appelait au pape. Ce dernier rpondit par une bulle qui condamnait toutes les propositions d'Ablard, et ordonnait que l'abb de Saint-Gildas finirait ses jours dans un couvent. Pierre le Vnrable demanda au pape et obtint de lui qu'Ablard ft admis au nombre des moines de Cluny, de l'abbaye de Saint-Marcel. C'est l que mourut Pierre Ablard, l'ge de soixante-trois ans.

Ablard et Eloise
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo Le 21-4-2019. Titre


ABEL le 26-11-2012. L'ART
T'aimes mieux ton pre ou ta mre?

J'aime mieux l'lard

Une poque que les moins de cent ans ne peuvent pas connaitre o manger tait une proccupation primordiale!


A le 12-6-2009. B

Lard

 

Total des visiteurs  :    1921762   dont aujourd'hui :   85    En ligne actuellement :  2      Total des clics   13769