visiteurs jour : 90     Total clics   :   59690


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 973

Atlantide

Un article de Wikipdia, l'encyclopdie libre.

Carte fantaisiste de l'Atlantide de: Athanasius Kircher, Mundus Subterraneus, (1665)
 

Origine [modifier]

Rapporte dans deux dialogues de Platon, une date o celui-ci est dj g, vers 357 av. J.-C., l'histoire de l'Atlantide a soulev de nombreuses questions, de nombreux dbats et a t l'objet de milliers d'ouvrages, si bien qu'on a pu la prsenter comme le plus grand de tous les mystres[1]. Pour qui accorde de la vracit au rcit de Platon, il rsonne depuis prs de 2 370 ans comme un avertissement sur l'incroyable prennit des connaissances humaines d'une histoire qui se serait transmise sur plus de 11 600 ans. Ainsi le gologue Jacques Collina-Girard a tudi les possibilits d'une transmission orale de lointains vnements historiques et gologiques.

Mais si Platon prcise dans ses dialogues  le fait qu'il ne s'agit pas d'une fiction, mais d'une histoire vritable et d'un intrt capital[2]  une majorit de livres universitaires[3] s'accorderaient aujourd'hui voir le mythe de l'Atlantide comme une fable de Platon. C'est l'opinion qui s'est en effet impose avec les travaux de Pierre Vidal-Naquet qui n'a pas abord le mythe de l'Atlantide par les sciences du climat, de la gologie, de l'ocanographie etc ... [4] et de Christopher Gill[5] dans le monde anglo-saxon ou encore de Heinz-Gnther Nesselrath en Allemagne[6].  La narration platonicienne introduit effectivement quelque chose de nouveau : dire le fictif en le prsentant comme le rel. Avec une perversit qui lui a valu un immense succs, Platon a fond le roman historique, c'est--dire le roman situ dans l'espace et dans le temps[7] . Aristote et ratosthne avaient ds l'Antiquit marqu leur scepticisme face au mythe de Platon[8]. Pour Herv Duchne, professeur d'histoire ancienne l'universit de Bourgogne, le procd rhtorique de Platon, prsentant le fictif comme le rel aurait gar  ceux qui cherchent navement dans le Critias et le Time une ralit historique ou topographique prcise[9] .

La construction de cette fiction s'explique pour Kathryn A. Morgan[10] par la ncessit d'laborer une vision dAthnes qui correspond aux idaux politiques de Platon : lhistoire de lAtlantide correspond au noble mensonge qui peut servir de rcit fondateur une cit[11] . Pour construire son pastiche historique Platon a donc rutilis les lieux communs de l'historiographie de son temps. De mme, pour Bernard Sergent, chercheur au CNRS, Platon a  fabriqu un mythe  en sinspirant de motifs puiss dans la mythologie grecque : notamment des mythes de cataclysme et d'engloutissement, la mythologie propre Posidon et trois rcits de guerre, athnien, botien et thessalien, enfin il considre la proximit du mythe platonicien et de la trifonctionnalit indo-europenne [12]. Luc Brisson, chercheur au CNRS, traducteur, diteur et spcialiste des textes de Platon a lui aussi repris l'analyse de Pierre Vidal-Naquet propos du rcit de la guerre entre Athnes et l'Atlantide. Il remarque "beaucoup de lecteurs sont rests insensibles l'ironie - la perversit - de Platon, qui ont considr comme une vrit historique le rcit fait par Critias le jeune [] le gnie de Platon, dans cette affaire, aura t de montrer quel point il est difficile, dans la pratique, de distinguer la fiction de la vrit et le sophiste de l'historien et du philosophe"[13]. Selon Guy Kieffer, charg de recherche au CNRS, gographe et gologue qui s'est pench sur les sources de Platon :  Il est maintenant admis que l'Atlantide n'a jamais exist et qu'il s'agit d'un mythe cr par Platon [14]. Il conclut :  L'Atlantide n'a jamais exist. Elle correspond une allgorie imagine par Platon pour donner une leon de civisme et de bonne conduite ses concitoyens d'Athnes et dnoncer leur mercantilisme, leur indiscipline, leurs querelles et l'esprit dmagogue de leurs murs politiques [15] mais considre que Platon s'est inspir des ralits gologiques observables en Sicile, plus particulirement dans la zone de l'Etna, pour donner son rcit une apparence crdible et une prcision forte dans ses descriptions.

Ces conceptions sur l'origine fictive du mythe ne sont pas cependant toujours partages en dehors de la communaut des historiens et archologues. En effet, des rudits de tous genres , des gographes , et des gologues, continuent leurs tudes et leurs explorations. Ainsi le gologue Jacques Collina-Girard propose de voir l'Atlantide dans un site gologique avr prs du dtroit de Gibraltar, mais une poque o aucune civilisation sdentaire n'existait. Selon lui seul le rcit du cataclysme s'inspirerait de faits rels transmis dans le temps long par la mmoire orale et que la gologie permettrait de retrouver, alors que la description de la civilisation atlante ne serait due qu' l'imagination de Platon[16].

Il est essentiel de noter que les grecques entretenaient des signes (que certains prtendaient connatre des temps ancstraux) tel la forme du labyrinthe de Ddale (qui est identique au signe Terre-mre Hopi) et qui marque l'importance de la comparaisons des rcits (entretenus par des civilisations non mitoyennes) prouvant la vracit des tmoignages qui en dcoulent. (Les Hopi expliquent toute l'histoire du peuple d'Atlantide et de peuples de M -qui est l'autre le s'tant faite engloutir par les eaux- dans le rcit de Ours Blanc, en ligne sur internet).[rf. ncessaire]

Une confrence internationale sest tenue en Grce Milos en 2005[17] avec pour ambition proclame de trancher sur la question de lorigine du mythe et de faire le point sur les connaissances rcentes. Si le professeur Christos Doumas, historien et archologue grec, y a soutenu lide de la non-existence de lAtlantide, des indpendants et des chercheurs de diverses disciplines[18] ont prsent diverses hypothses de localisations sans parvenir aucun accord sur la localisation dfinitive de l'Atlantide [19] et ont tabli une liste de 24 critres [20] ncessaires l'identification d'un site avec l'Atlantide. Une nouvelle confrence est organise en 2008 Athnes[21].

Rcit du Time [modifier]

Le philosophe introduit le mythe dans le Time, au cours d'un rcit fait par Critias, un riche Athnien disciple de Socrate et parent de Platon lui-mme. Selon Critias, son arrire-grand-pre, Dropids, s'est vu confier par le lgislateur Solon (VIe sicle av. J.-C.) une confidence que lui-mme tenait d'un prtre gyptien du temple de Sas.

Aux dires du prtre,

 En ce temps-l, on pouvait traverser cette mer Atlantique. Elle avait une le, devant ce passage que vous appelez, dites-vous, les colonnes d'Hercule. Cette le tait plus grande que la Libye[22] et l'Asie[23] runies. () Or, dans cette le Atlantide, des rois avaient form un empire grand et merveilleux. 
(trad. Albert Rivaud)

Le prtre entreprend ensuite de narrer la lutte des Hellnes, mene par Athnes, puis d'Athnes seule, contre les soldats Atlantes venus des les  du fond de la mer Atlantique , vnements qu'il situe 9000 ans avant son poque. Peu aprs la victoire, des tremblements de terre surviennent Athnes ainsi que dans l'Atlantide.

 Dans l'espace d'un seul jour et d'une nuit terribles, toute votre arme athnienne fut engloutie d'un seul coup sous la terre et, de mme, l'le Atlantide s'abma dans la mer et disparut. Voil pourquoi, aujourd'hui encore, cet ocan de l-bas est difficile et inexplorable, par l'obstacle des fonds vaseux et trs bas que l'le, en s'engloutissant, a dposs. 
(trad. Albert Rivaud)

Le Time donne ensuite une description gnrale de la civilisation atlante, de son expansion, de la guerre contre Athnes et de la destruction finale de l'Atlantide.

Pour en savoir plus, voir l'article consacr au Time.

Rcit du Critias [modifier]

Le Critias entre davantage dans les dtails, contant l'origine des habitants (ns de l'union de Posidon et d'une mortelle, elle-mme fille d'un autochtone) et leurs murs, la gographie de l'le, son organisation sociale et politique. La fin du Critias est perdue. Le rcit s'interrompt au moment o Zeus dcide de punir les Atlantes dcadents.

Si la lgende nous semble transmise par Platon, celui-ci ne l'utilise nanmoins qu'accessoirement pour illustrer son propos, qui est le devenir d'Athnes. Il est dsormais considr par un nombre croissant de spcialistes de l'antiquit et de Platon que le rcit de l'Atlantide n'est qu'une fiction entirement labore par Platon partir de rfrences mythologiques nombreuses et de ses ides politiques et philosophiques (voir infra).

Platon a dcrit de faon prcise lAtlantide, qu'il prsente comme un monde idyllique. On peut en rsumer les dtails comme suit :

  • Lle est situe au-del des Colonnes d'Hercule, o se trouvent des fonds vaseux, restes de l'le disparue. Depuis cette le, on a accs au continent situ plus loin. l'poque de Platon, les Colonnes d'Hercule auraient t repositionnes de part et d'autre du goulet de l'actuel Gibraltar[24].
  • Le roi ponyme de l'Atlantide est Atlas, fils du dieu de la mer Posidon et de la nymphe Cleito.
  • Lle est divise en dix royaumes gouverns par Atlas et ses neuf frres puis par leurs descendants. Chaque royaume possde sa propre capitale, copie sur la cit-mre, capitale du royaume d'Atlas, dessine par Posidon lui-mme. La cit-mre est situe autour dun mont. Elle est circulaire et entoure de fosss navigables.
  • L'le est riche en ressources naturelles, parmi lesquelles figure un mtal mystrieux, l'orichalque.
  • La religion des Atlantes tait centre sur Posidon, le pre des dynasties royales, et incluait le sacrifice annuel dun taureau que l'on devait capturer pour ensuite l'gorger sur un autel en forme de colonne.
  • Les Atlantes deviennent corrompus au fil du temps. Ils fondent par les armes des colonies des deux cts de leur le, conqurant une partie de lAfrique jusqu lgypte, et de l'Europe jusqu' l'Italie. Athnes est le seul tat capable de sopposer leur expansion.
  • LAtlantide, ainsi que l'arme athnienne, ont t engloutis lors d'un immense raz-de-mare associ des tremblements de terre, en un jour et une nuit. Platon ne donne pas d'explication gologique cette catastrophe.
  • Ces vnements ont lieu 9 000 ans avant l'poque de Solon.
Pour en savoir plus, voir l'article consacr au Critias.

L'Atlantide dans les textes anciens [modifier]

Contrairement une ide reue, l'Atlantide en tant que telle apparat trs peu dans les anciens textes grecs ou latins:

  • Hrodote (v. 484425 av. J.-C.) parle des Atlantes comme tant les habitants de la rgion du mont Atlas et tirant leur nom de cette montagne(Enqute, IV, 184-185)[25]. Nanmoins rien ne confirme quils aient t autre chose que cela. Il ny a pas de lien apparent avec Atlantide. L'vocation d'Hrodote n'a donc rien de fantastique. Selon Pierre Vidal-Naquet, Platon a pu s'inspirer du nom de la tribu lybienne donn par Hrodote - le dernier qu'il puisse citer vers l'ouest - pour nommer la cit fictive qu'il imaginait[26].
  • Thucydide (v. 460 ?400 av. J.-C.) dans son Histoire de la guerre du Ploponnse fait remonter l'histoire de la Grce la thalassocratie de Minos. Certains peuvent y voir une allusion l'Atlantide, mais Thucydide ne cite jamais explicitement le mot "atlante" ou "Atlantide".
  • Le Pseudo-Apollodore (IIe sicle av. J.-C.), dans sa Bibliothque, (II-5 11 et II-119-120), situe le mont Atlas au pays des Hyperborens, c'est--dire au nord de la mer Noire. Il n'y a pas de raison de lier le mont Atlas l'Atlantide.
  • Diodore de Sicile, historien grec du Ier sicle av. J.-C., voque l'Atlantide (Bibliothque historique, III).
  • Le tmoignage de Diogne Larce (IIIe sicle) nous rapporte une tradition selon laquelle Platon aurait plagi l'uvre de Philolaos de Crotone pour crire son Time [27]. On ne saurait en dduire que Philolaos avait crit avant Platon l'histoire de l'Atlantide : dans le Time le rcit sur l'Atlantide ne constitue qu'une digression tandis que l'essentiel du dialogue est compose par un expos cosmologique plac dans la bouche de Time, c'est ces conceptions cosmologiques qui auraient t empruntes l'cole pythagoricienne que fait rfrence Diogne Larce, reprenant au demeurant ici  une tradition assez communment reue dans l'Antiquit [28]. Selon Lon Robin il s'agit l d'une  fable  labore par des pythagoriciens pour s'accaparer le platonisme ou des platoniciens soucieux de placer leur matre sous le patronage quasiment lgendaire de Pythagore :  de toute faon elle ne mrite aucun crdit [29].
  • Selon Proclus (412-485), le philosophe platonicien Crantor (IV me sicle av. J.-C.) avait vu de ses yeux l'histoire de l'Atlantide sur une inscription gyptienne. Selon H.-G. Nesselrath, professeur de philologie classique l'universit de Gttingen, il faut noter la contradiction entre le tmoignage de Proclus et celui de Platon - o le prtre gyptien tient le rcit entre ses mains et non pas sur un support pigraphique - et surtout il faut se rappeler que Crantor ne connaissait pas la langue gyptienne ni ne savait lire les hiroglyphes. Comme Hrodote rapportant avant lui des interprtations errones sur les monuments gyptiens, Crantor tait dpendant de ses informateurs et de ses prjugs : son tmoignage ne peut en aucun cas tre probant[30].


WDW__p/HC.htmWFW


atlantide
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 12-12-2019. Titre

 

Total des visiteurs  :    1950360   dont aujourd'hui :   90    En ligne actuellement :  1      Total des clics   59690