visiteurs jour : 110     Total clics   :   29520


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 834

 

 

CULTURE Voyages

  • En Thalande dans le secret des grottes de Bouddha

    Mots cls : , , ,

    Par Christophe Dor Publi Ractions (15)
    La grotte de Phraya Nakhon, cache dans la montagne, abrite un pavillon royal transport au XIXe sicle de Bangkok  la remande du roi Rama V.
    La grotte de Phraya Nakhon, cache dans la montagne, abrite un pavillon royal transport au XIXe sicle de Bangkok la remande du roi Rama V. Crdits photo : jean-erick Pasquier
     

    Au royaume de Siam, les moines bouddhistes ont investi des grottes propices au recueillement. Ces cathdrales de roches o trnent des bouddhas gants ont toutes leurs lgendes et leurs secrets.


    Sur le sable brlant de la plage de Sam Roi Yot, les vagues du golfe de Siam s'crasent mollement comme terrasses par la chaleur. Juste derrire, un bus multicolore, dont la calandre est couverte de rtroviseurs vocation purement dcorative, vient se garer sur le parking dans un nuage de poussire. La sono du car est fond. Une horde de lycens thas s'chappe par la porte avant, courant vers les choppes touristes. Quelques Britanniques gars dambulent, les pieds dans l'eau, pour se rafrachir. La masse des vacanciers europens reste traditionnellement plus au sud, du ct de Phuket ou de Ko Samui. Pourtant, les dpliants livrs l'entre du parc des Trois Cents Pics, sont formels: Cette zone naturelle, montagneuse et prserve, recle de multiples trsors, dont l'incroyable pavillon du roi dans la grotte de Phraya Nakhon.Assis sur un muret, une femme sans ge et un vieux moine bouddhiste vtu d'un kesa lim et sale s'amusent en nous dcouvrant suants dans la moiteur ambiante. Boat, boat, cave! lance la femme en riant. Il faut prendre les barques de pcheurs pour rejoindre la grotte, tente-t-elle d'expliquer dans son anglais rudimentaire. Pas forcment. On peut aussi suivre le sentier ctier dans l'espoir d'apercevoir quelques langurs sacrs ou des macaques mangeurs de crabes. En marchant, on les sent tout prs dans l'agitation grouillante de la jungle qui protge la montagne devant nous. C'est l qu'il faut grimper.

    Mais d'abord, le parc des Trois Cents Pics dvoile un autre de ses trsors, la plage de Leam Sala, langue parfaite de sable blanc o quelques cabanes sur pilotis se camouflent sous les arbres. Une plage de rve pour Robinson. D'aprs la carte, la grotte de Phraya Nakhon est juste en face, 400 mtres plus haut. L'ascension par un sentier taill dans la roche commence. Elle serait facile si la fort cuisant sous le soleil ne transformait l'air ambiant en tuve. Deux langurs passent nonchalamment au-dessus de nos ttes. Ils glissent sur la canope avec une facilit dconcertante pour les pauvres bipdes crapahutant que nous sommes.Quelques litres de sueur plus tard, la montagne semble s'ouvrir. La vgtation se fait plus rare. La lumire s'adoucit, puis la pnombre s'impose et, avec elle, une fracheur salutaire. Au XVIIe sicle, Nakhon Sritha, seigneur de la rgion, a franchi ce mme passage quand il a dcouvert le lieu, sans doute au cours d'une partie de chasse.

    Les rois ont pos leur signature sur la roche

    Les bruits de la jungle s'estompent comme si le silence s'imposait pour franchir le seuil du gigantesque temple naturel qui se cache derrire un goulet obscur. L'image s'impose alors dans sa perfection troublante: un pavillon aux proportions idales brille sous un trait de lumire plongeant du ciel. Tombant en cascade sur les parois rocheuses, la vgtation luxuriante s'crase ses pieds en signe de dvotion.C'est ici que venait se reposer le roi du Siam, Rama V, durant ses longs trajets pour rejoindre Nakhon Si Thammarat, dans les provinces annexes du Sud. Le roi adorait ce site hors du temps, qui rassurait aussi ses capitaines: qui serait venu le dloger dans ce cratre? Son pre, le lgendaire Rama IV, moine pendant vingt-sept ans avant de monter sur le trne, et rendu clbre par le film Anna et le roi, vint aussi poser sa signature sur les murs de cette caverne sacre. Juste ct du sigle royal, dans un renfoncement discret et sombre, les moines se recueillent encore quelquefois. La grotte de Phraya Nakhon est en cela tout un symbole: celui de cet trange lien qui perdure en Thalande entre les moines, la pratique populaire du bouddhisme et ces mystrieux temples troglodytes qui parsment son territoire.

    Des ermites dtenteurs de pouvoirs magiques

    Transformer les grottes en lieux de prire et de mditation n'est pas spcifiquement tha. Les cavits ont, depuis les origines du bouddhisme, attir les moines et les ermites. Le site des grottes de Longmen, en Chine, class au patrimoine de l'Unesco, regroupe ainsi 1352 cavits amnages et 97.000 statues de Bouddha! Mais en Thalande, o le bouddhisme theravda est une religion officielle pratique par 90 % de la population, les grottes sont des lieux de vie quotidienne pour se recueillir et viter accessoirement quelques malfices grce des offrandes judicieuses.Le bouddhisme tha est imprgn d'animisme. Dans chaque grotte, les visiteurs se succdent pour interroger l'avenir ou apaiser les esprits du lieu (chao thi). A ct des nombreuses statues de Bouddha, on trouve des reprsentations de personnalits respectes pour leur grande sagesse. Ces ermites, selon les lgendes, dtiennent des pouvoirs lis la mdecine traditionnelle, l'art sacr des tatouages magiques ou le dtournement des sortilges. Ils imposent le respect, encore aujourd'hui.Bee, croise prs de Phetchaburi, dans la jolie grotte de Tham Khao Yoi o trne un bouddha allong de 15 mtres de long, nous explique: J'ai 42 ans, j'habite Bangkok et je suis mre de deux enfants de 7 et 14 ans. Je viens rgulirement me recueillir ici car c'est un endroit trs connu pour loigner le mauvais sort. Elle poursuit: Je sais que vous ne croyez pas beaucoup cela en Occident, mais c'est important pour nous. Faire des dons, possder une amulette, venir ici apaiser les esprits, tout cela permet d'viter la malchance. Personnellement, je fais aussi une retraite annuelle de quelques jours dans un monastre. Cela m'apporte beaucoup de paix et de srnit. Je vis en meilleure harmonie avec mon mari, ma famille, mes collgues de travail...

    Des milliers de chauves-souris gardent les grottes sacres

    Cette religiosit, mlange de superstition et d'application des prceptes bouddhistes, trouve parfaitement sa place dans l'activit quotidienne des moines qui sont environ 300.000, pour 68 millions d'habitants. Les moines de Thalande sont trs proches du peuple et le bouddhisme joue le rle de ciment du tissu social, explique Alain Grosrey (voir son Grand Livre du bouddhisme, Albin Michel). Les moines retrouvent ainsi leurs fonctions ancestrales qui consistent guider les lacs dans leur vie spirituelle. C'est ainsi qu'avec le temps les moines se sont imposs comme les gardiens de ces grottes prs desquelles sont souvent construits des monastres abritant des confrries de cinq cinquante religieux, suivant l'importance du lieu.Sukalu, est l'un d'entre eux. Moine depuis huit ans, il a rejoint une confrrie prs de la grotte de Chompol, proximit de Kanchanaburi, ville abritant le clbre pont de la rivire Kwai.

    Chaque jour, Sukalu se lve quatre heures du matin. Aprs son temps de mditation et un petit djeuner frugal offert par une personne croise sur la route - comme tous les moines, Sukalu vit d'offrandes -, il se fait dposer devant la grotte. Sa journe de travail commence. Il prpare les offrandes, des fleurs, des btons d'encens et des petites feuilles d'or que les visiteurs posent sur les statues de Bouddha aprs leurs prires pour s'attirer les bonnes grces des divinits. Les gens demandent ma bndiction et je la leur donne volontiers. Je rcite aussi des prires pour eux, je suis l pour leur apporter des choses positives, confie Sukalu. Sur les raisons qui l'ont pouss devenir moine et s'occuper de la grotte, il ne dit rien. Pourquoi? Comment? Toutes ces questions n'ont pas beaucoup de sens ses yeux. Il lche dans un large sourire: Cet endroit est apaisant, voil pourquoi nous sommes l. Les gens le sentent et moi aussi je me sens bien ici.A Tham Khao Luang, prs de Phetchaburi, ou dans l'incroyable temple des chauves-souris de Ratchaburi - surnomm ainsi car des centaines de milliers de vampires gardent avec les moines les grottes sacres -, ce sont les mmes rituels, les mmes prires. Idem Krabi, au temple de la grotte du Tigre qui est un haut lieu de mditation en Thalande. Il regroupe une communaut de 250 moines et nonnes dont certains vivent isols dans des cellules troglodytes pendant des mois. Comme si le temps n'avait pas de prise, quelques mtres sous terre ou dans la pnombre et la fracheur des montagnes et des forts, les Thalandais se librent, en qute de la puret essentielle de l'esprit chre aux bouddhistes.Certains lieux sont plus touristiques que d'autres et perdent un peu de la srnit ncessaire ces demeures de silence.

    Tham Khao Yoi, vers 17 heures, un moine vient rcuprer les liasses de billets que les visiteurs ont laisses aux nonnes charges de recueillir les offrandes. La communaut s'enrichit peu de frais. Mais qui cela gne-t-il? Vers Kanchanaburi, la grotte du temple du Dragon d'or dans laquelle on pntre par la bouche d'un dragon gant, une nonne flottante attire les cars de touristes. Dans un bassin amnag, avec des gradins et les boutiques attenantes, cette religieuse pratique la mditation allonge dans l'eau, sous les objectifs et les flashs des visiteurs mduss. On est loin de la srnit et du calme ncessaires ce genre de pratique. Son vrai temps de mditation ne se passe videmment pas l, commente Sattaya en riant, un technicien en climatisation de Bangkok venu quelques jours en retraite. Elle a ce don et elle en fait profiter la communaut, voil tout! rsume-t-il. Sam Roi Yot, on dit que les esprits gardent le pavillon du roi au coucher du soleil. Avec l'arrive du soir, une pluie chaude et drue tombe dans la cavit de Phraya Nakhon alors que le tonnerre gronde au loin. Dans la lumire rasante, les gouttes d'eau brillent comme les feuilles d'or que les Thas collent sur leurs bouddhas. Grce elles, l'avenir de celui qui les pose reste jamais radieux, parat-il.

    Par Christophe Dor

  • WDW__p/HC.htmWFW


     

    Total des visiteurs  :    1933104   dont aujourd'hui :   110    En ligne actuellement :  4      Total des clics   29520