visiteurs jour : 123     Total clics   :   29652


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 55

 

LA VIE DU CELEBRE DANSEUR NIJINSKY 

 

      

Igor Stravinsky et Nijinsky        
              
                      


   Vaslav Nijinsky, le plus prestigieux danseur - vite devenu mythique - de la compagnie des Ballets russes de Serge Diaghilev, a galement chorgraphi pour elle quatre ballets dans un style totalement atypique.


 
    N de parents polonais, eux-mmes danseurs rputs, il est le second de trois enfants, entre Stanislas et Bronislava.

La famille mne la vie prcaire des artistes nomades et les difficults s'aggravent lorsque l'an se rvle atteint d'une maladie mentale qui exige de coteux traitements.

 La mre se fixe alors Saint-Ptersbourg avec ses trois enfants et sa situation financire ne s'amliore qu'avec les admissions l'cole de danse de Vaslav en 1900, puis de Bronislava en 1902, comme pensionnaires.

Si Vaslav manifeste des dons stupfiants pour la danse, il prouve en revanche de grandes difficults dans le domaine scolaire, et l'cole doit lui faire passer un examen sur mesure pour qu'il puisse recevoir son diplme en 1907.

Il intgre alors la troupe du thtre Marinski o il a dj fait quelques apparitions dans des ballets, tant lve.

 Remarqu ds cette poque, il jouit d'une rputation flatteuse qui ne cesse de crotre et devient rapidement clbre.

 Les plus grandes danseuses le rclament comme partenaire ; il danse ainsi aux cts de Mathilde Kschessinska, Olga Preobrajenska, Anna Pavlova et Tamara Karsavina.

Introduit dans la haute socit russe, qui s'arrache la nouvelle idole et l'entrane dans une vie de fte tourdissante, il rencontre Serge Diaghilev dont il partage alors la vie.

En 1909, il figure dans la premire saison des Ballets russes Paris. Il s'impose comme l'une des figures majeures de la compagnie, partageant son temps entre les saisons du thtre Marinski et les tournes de la troupe.

 En 1911, au cours d'une reprsentation de Giselle Saint-Ptersbourg il se prsente en scne avec un costume qui ne comporte pas la culotte obligatoire l'poque, par dessus le collant. Le directeur indign le renvoie du thtre.

 Le dpart du danseur incite Diaghilev fonder de faon permanente la compagnie des Ballets russes laquelle Nijinsky consacre dsormais tout son temps.

Diaghilev le pousse composer des chorgraphies. Ainsi sont inscrits au rpertoire L'Aprs-midi d'un faune en 1912, Jeux et Le Sacre du printemps en 1913.

 Mais cette mme anne, au cours d'une tourne en Amrique du Sud que Diaghilev n'a pas accompagne, Nijinsky pouse une jeune hongroise, Romola de Pulsky. Admiratrice passionne du danseur, celle-ci avait russi se faire engager dans la troupe pour ctoyer son idole.

La nouvelle de ce mariage bouleverse Diaghilev au point qu'il adresse, pour toute rponse au jeune mari, un tlgramme dans lequel il lui signifie son renvoi des Ballets russes.

 Nijinsky tente alors de monter sa propre troupe en Angleterre mais il n'a pas les qualits ncessaires pour prendre la direction d'une telle entreprise.

 La guerre de 1914-1918 vient compliquer la vie du jeune couple qui connat les pires difficults, coup de ses racines familiales. Heureusement, Diaghilev fait de nouveau appel Nijinsky pour les tournes en Amrique de 1916 et 1917, au cours desquelles le chorgraphe compose sa dernire uvre, Till Eulenspiegel dont il est le principal interprte.

 En 1918, le couple et leur petite fille Kyra, ne en 1914, se rfugient en Suisse. C'est l que Nijinsky, qui depuis quelques temps dj manifestait des troubles inquitants de comportements, sombre dans une folie dont il ne sortira pas.

 Dsormais c'est sur sa femme que repose l'entire responsabilit d'une famille.

Toute sa vie, Romola Nijnsky s'efforce d'entourer de ses soins son mari, et ne se rsout le faire enfermer que lors des priodes de crise o il devient un danger pour elle et ses filles comme pour lui-mme.

Il meurt Londres en 1950. Son corps est transfr par les soins de Serge Lifar au cimetire de Montmartre Paris o il repose aujourd'hui auprs d'Auguste Vestris.

 

 


   Alors qu'il figure comme danseur soliste ds la premire saison parisienne des Ballets russes, son succs immdiat fait de lui un atout majeur de la compagnie.

 Le public parisien, qui l'poque gote fort peu la danse masculine, dcouvre avec stupfaction l'indiscutable valeur artistique des prestations du jeune prodige.

Desservi par un physique ingrat pour un danseur, avec sa petite taille, ses cuisses et ses chevilles paisses, il transcende ses rles de telle faon qu'il envote le public chacune de ses apparitions.

Sa brillante technique est domine par l'extraordinaire souplesse de ses sauts.

Dot d'un don exceptionnel de mtamorphose scnique auquel contribue son art du maquillage, il est galement un artiste complet, capable d'investir chacun de ses rles d'une manire spcifique en leur apportant une puissante charge d'motion et une grande varit dans les styles les plus diffrents.

Fokine a la chance de disposer avec lui d'un interprte gnial ; rciproquement Nijinsky trouve en lui un chorgraphe capable de mettre en valeur toutes les facettes de son talent.

 Les rles ns de leur fructueuse collaboration restent parmi les plus belles crations de Fokine et sont marqus jamais par la personnalit de Nijinsky.

Ce dernier exprime tour tour la dlicatesse du pote romantique des Sylphides, la puissance de l'instinct de l'esclave d'or dans Schhrazade, la fantaisie lgre d'Arlequin dans Carnaval, le dsespoir poignant de la marionnette dans Ptrouchka, l'impalpable suavit de la fleur dans Le Spectre de la rose, ou la franche animalit dans L'Aprs-midi d'un faune.

Diaghilev, qui cherche ouvrir le rpertoire des Ballets russes sur d'autres univers que celui de Fokine, pousse Nijinsky en 1912 se mesurer la chorgraphie.

Ds son premier essai, L'Aprs-midi d'un faune, apparat la radicale nouveaut de ses recherches.

S'il emprunte Fokine l'ide d'une gestuelle adapte au thme trait dans le ballet, contrairement lui il situe son travail en dehors du vocabulaire de la danse acadmique.

Profondment engag dans sa recherche de mouvement, il nglige les pas de danse habituels pour crer une gestuelle originale engageant la totalit du corps, privilgiant volontiers les positions en dedans.

Ainsi l'absence quasi-totale de sauts est une surprise pour tous ceux qui admiraient chez le danseur cette performance.

 Avec Jeux et plus encore Le Sacre du printemps il achve de dconcerter et heurter violemment le public.

En effet totalement dsorients par une approche si neuve du mouvement dans, les spectateurs manquent de repres et de critres de jugement.

Ces uvres ont inaugur pour les Ballets russes un registre de cration tourn vers la modernit, qui sera suivi, sous des formes trs diffrentes et moins loignes de la danse classique, par Lonide Massine, Bronislava Nijinska et George Balanchine.

 Nijinsky cre sa dernire uvre, Till Eulenspiegel, aux tats-Unis.

Ce ballet n'a jamais t repris par les Ballets russes en Europe. C'est le seul l'laboration duquel Diaghilev n'a pas particip et qu'il n'a mme jamais vu.

 

Entr vivant dans la lgende, Nijinsky est devenu un mythe. Sa vie dramatique, marque par une gloire fulgurante, brutalement interrompue par la folie, contribue sa lgende comme ses dons exceptionnels d'interprte ainsi que l'originalit de son travail de crateur.

Nijinsky est une figure qui stimule l'imaginaire et continue interroger un monde chorgraphique intrigu par ce gnie de la danse. D'autant que son mouvement n'a jamais t film et qu'on ne dispose que de photographies, certes nombreuses et souvent trs suggestives, mais ne laissant entrevoir que l'ombre de son talent.

Le personnage de Nijinsky a ainsi inspir un certain nombre de crations parmi lesquelles le ballet Nijinsky clown de Dieu [1975] de Maurice Bjart, Vaslav [1980] de John Neumeer qui lui porte une particulire dvotion et lui ddie un gala chaque anne Hambourg, ou le film d'Herbert Ross, Nijinsky [1980]. Des prix sont fonds en son nom.

 


 

 
                      


    

 


  

 



 

Total des visiteurs  :    1933117   dont aujourd'hui :   123    En ligne actuellement :  4      Total des clics   29652