visiteurs jour : 33     Total clics   :   18370


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 633

Rponse aux dtracteurs
Jonathan Sarfati
Premire publication dans la revue:
Creation Ex Nihilo Technical Journal 12(1):
2022,1998


Un certain nombre de sceptiques posent cette question. Mais Dieu tant, par dfinition, le crateur non cr de lunivers, la question Qui a cr Dieu ? est donc illogique, tout comme celle-ci : Qui est lpouse du clibataire?

 

Une personne plus avertie poserait la question de cette manire: Si lunivers ncessite une cause, alors pourquoi Dieu nen ncessite-il pas une ? Et si Dieu ne ncessite pas de cause, alors, pourquoi lunivers en ncessiterait une ? En rponse, les chrtiens tiennent le raisonnement suivant :

 

Tout ce qui a un commencement a une cause.1

Lunivers a un commencement.

Il sensuit que lunivers a une cause.

Il est important de mettre laccent sur les mots en caractres gras. Lunivers exige une cause parce quil eut un commencement, comme on le montrera ci-dessous. Dieu, contrairement lunivers, na pas eu de commencement, il ne ncessite donc aucune cause. En outre, la relativit gnrale dEinstein, qui jouit dun soutien exprimental important, montre que le temps est li la matire et lespace. Donc, le temps lui-mme aurait commenc en mme temps que la matire et lespace. Puisque Dieu est, par dfinition, le crateur de lunivers entier, il est le crateur du temps. Par consquent, il nest pas limit par la dimension de temps quIl a cr et donc na pas de commencement dans le temps Dieu est le Trs-Haut, dont la demeure est ternelle (sae 57.15). Par consquent, Il na pas de cause.

Par contraste, il y a de bonnes raisons de penser que lunivers a eu un commencement. On peut le montrer par les lois de la thermodynamique qui sont les plus fondamentales des sciences physiques.

 

1er principe : La quantit totale de lenergie-masse dans lunivers est constante.


2e principe : la quantit dnergie disponible pour le travail spuise ou lentropie augmente au maximum.


Si la quantit totale de lnergie-masse est limite et que la quantit dnergie utilisable diminue, alors lunivers na pas pu exister depuis toujours, sinon il aurait dj puis toute lnergie utilisable la 'mort thermique' de lunivers. Par exemple, tous les atomes radioactifs se seraient dsintgrs, la temprature serait la mme dans toutes les parties de lunivers et aucun autre travail ne serait possible. Par consquent, la corrollaire vidente est que lunivers commena dans un temps fini avec une grande quantit dnergie utilisable et qu prsent il est en dclin.

 

Supposons maintenant que la personne qui pose la question accepte que lunivers a eu un commencement, mais pas quil exige une cause ? Mais cela va de soi que tout ce qui a un commencement a une cause personne ne le nie vraiment au fond de lui-mme. Toute la science et lhistoire seffondreraient si on niait cette loi de cause et effet. Il en serait ainsi du maintien de lordre, si la police pensait quils navaient pas besoin de trouver une cause dans le cas dun cadavre poignard ou dune maison cambriole. De mme, lunivers ne peut pas tre sa propre cause, rien ne peut se crer soi-mme, car cela signifierait quil aurait exist avant de natre, ce qui est une absurdit logique.

 

RSUM
On peut montrer que lunivers (y compris le temps) a eu un commencement.


Il nest pas raisonnable de penser que quelque chose pourrait commencer exister sans cause.


Par consquent, lunivers ncessite une cause, comme lenseignent Gense 1.1 et Romains 1.20.
Dieu, en tant que Crateur du temps, est en dehors du temps. PuisquIl na donc pas eu de commencement, Il a toujours exist, par consquent, Il na pas besoin de cause.


OBJECTIONS


Il ny a que deux faons de rfuter un argument :

 

a. Montrer quil nest pas logiquement valide

 

b. Monter quau moins une des prmisses est fausse.

a) Largument est-il valide ?

 

Dans un argument valide, il est impossible que les prmisses soient vraies et que la conclusion soit fausse. Remarquez que la validit ne dpend pas de la vrit des prmisses, mais de la forme de largument. Largument de cet article est valide ; il se prsente sous la mme forme que : Toutes les baleines ont une pine dorsale ; Moby Dick est une baleine : par consquent Moby Dick a une pine dorsale. Alors, le seul espoir du sceptique est de contester une des prmisses ou les deux.

 

b) Les prmisses sont-elles vraies ?

1) Lunivers a-t-il un commencement ?

 

Les ides dun univers oscillant ont t popularises par des athes tels que Carl Sagan et Isaac Azimov uniquement dans le but dviter la notion dun commencement, ce qui impliquerait un Crateur. Comme nous lavons montr ci-dessus, les principes de la thermodynamique sapent cet argument. Mme la notion dun univers oscillant ne parvient pas surmonter la difficult pose par ces principes. Chaque cycle hypothtique puiserait de plus en plus lnergie utilisable. Ceci signifie que chaque cycle serait plus grand et plus long que le prcedent, et quune vue retrospective du temps indiquerait des cycles de plus en plus petits. Ainsi, le modle multicycle pourrait avoir un futur infini, mais peut avoir seulement un pass fini.

2

De mme, il existe maintes preuves indiquant que la masse est bien trop insuffisante pour que la force gravitationelle arrte lexpansion et quelle permette en premier lieu lexistence de cycles, cest--dire que lunivers est ouvert. Selon les meilleures estimations, (mme si lon admet les suppositions dune terre age), lunivers ne possde seulement quenviron la moiti de la masse ncessaire la rcontraction. Ceci inclut le total combin de la matire lumineuse et de la matire non-lumineuse (se rencontrant dans les halos galactiques), ainsi que toute contribution possible de neutrinos la masse totale.

3 De rcentes preuves en faveur dun univers ouvert proviennent du nombre de lentilles gravitationelles qui courbent la lumire dans le ciel.

4 De plus, lanalyse de supernovae du type Ia montrent que le taux dexpansion de lunivers ne ralentit pas suffisamment dans un univers ferm.

5,6 Il semble quil ny ait seulement que 40-80% de la matire ncssaire pour dclencher un grand craquement. propos, cette masse faible prsente un problme majeur pour la version dilate de la thorie du big bang la mode de nos jours, tant donn que celle-ci prdit une densit de masse presquau seuil de leffondrement en quelque sorte, un univers plat.

 

Finalement, aucun mcanisme connu ne permettrait un retour en force la suite dun grand craquement hypothtique.

7 Selon lexplication du dfunt professeur Batrice Tinsley de Yale, mme si les mathmatiques dclarent que lunivers oscille, Il nexiste aucun mcanisme physique connu qui inverserait un grand craquement catastrophique. Sortis des livres et dans le monde rel de la physique, ces modles commencent par le big bang, suivi de lexpansion, de leffondrement et puis cest la fin.

8

2)Dngation de cause et effet

 

Certains physiciens affirment que la mcanique quantique ne respecte pas ce principle de cause et effet et peut produire quelque chose partir de rien. Par exemple, Paul Davies crit :

 

lespace-temps pourrait merger partir du nant en tant que rsultat dune transition quantique Des particules peuvent apparatre de nulle part sans causalit spcifique Pourtant le monde de la mcanique quantique produit de faon systmatique quelque chose partir de rien.9

Toutefois, ceci est une mauvaise application de la mcanique quantique qui ne produit jamais quelque chose en partant de rien. Davies lui-mme admit la page prcdente que ce scnario ne devrait pas tre trop pris au srieux.

 

Les thories postulant que lunivers est une fluctuation quantique doivent prsupposer que quelque chose fluctuait leur 'vide quantique' est un grand potentiel de matire-antimatire et non pas 'rien'.

 En plus, jai une grande exprience thorique et pratique de la mcanique quantique (MQ) acquises lors de mon travail sur ma thse doctorale.

Par exemple, la spectroscopie Raman est un phnomne MQ, mais daprs le nombre donde et lintensit des bandes spectrales, on peut calculer les masses des atomes et les constantes de force des liens qui produisent les bandes.

 Si lon veut appuyer la position athe selon laquelle lunivers naquit sans aucune cause, il faut trouver des bandes Raman mergeant sans quelles soient causes par des transitions en tats de vibration quantiques, ou des particules alpha apparaissant sans noyaux prexistants, etc. Si MQ tait aussi dnue de cause que certaines personnes le pensent, nous ne devrions donc pas supposer que ces phnomnes ont une cause.

ce moment-l, il ne me reste plus qu brler ma thse doctorale, tous les journaux de spectroscopie devraient cesser dtre publis, de mme que les recherches en physique nuclaire.

En outre, sil nexiste aucune cause, on ne peut nullement expliquer pourquoi cet univers particulier est apparu un moment spcifique, ni pourquoi ce fut un univers qui mergea, plutt que, disons, une banane ou un chat. Cet univers ne peut pas possder de proprits qui expliqueraient sa naissance prferentielle, car il ne possderait aucune proprit avant le moment mme de sa naissance.

 

La cration divine est-elle rationelle ?


Comme dernire tactique dsespre dans le but dviter une conclusion thiste, les sceptiques soutiennent que la cration temporelle est incohrente. Davies signale correctement que puisque le temps lui-mme commena avec le commencement de lunivers, parler de ce qui sest pass avant cela est dpourvu de sens. Il soutient cependant que les causes doivent prcder leurs effets. Par consquent, si rien ne sest pass avant le commencement de lunivers, la discussion de la cause du commencement de lunivers est donc, (selon Davies) dpourvue de sens.

 

Toutefois, le philosophe et (rudit du Nouveau Testament) William Lane Craig, a signal dans une critique utile de Davies,10 que ce dernier a des lacunes en connaissance philosophique. Les philosophes ont depuis longtemps discut la notion de causalit simultane. Emmanuel Kant (17241804) donna lexemple dun poids reposant sur un coussin et simultanment causant une dpression la surface de celui-ci. Craig dclare : Le premier moment du temps est le moment de lacte crateur de Dieu et de la naissance simultane de la cration.

Quelques sceptiques prtendent que toute cette analyse est provisoire, car, disent-ils : 'tel est le propre de la science et quon ne peut pas sen servir pour prouver la cration par Dieu'. Bien entendu, les sceptiques ne peuvent pas tout avoir : dire que la Bible se trompe parce ce que la science la prouv, mais si la science semble tre en accord avec la Bible, ce moment-l, la science est provisoire de toute faon.

 

LECTURE SUPPLMENTAIRE
Les ouvrages suivants prsentent davantage dinformation. Malheureusement, ils se rapprochent trop de la thorie non-biblique du big bang avec ses milliards dannes de mort, de souffrance et de maladie avant le pch dAdam. En revanche, les arguments prsents ci-dessus correspondent parfaitement une cration rcente de six jours conscutifs normaux, comme lenseigne les critures.

 

Craig, W.L., Apologetics: An Introduction, Chicago : Moody, 1984.
Craig, W.L. article en ligne, The Existence of God and the Beginning of the Universe.
Geisler, N.L, Christian Apologetics (Grand Rapids, Michigan : Baker),1976.


NOTES
En fait, en philosophie, le mot cause possde plusieurs sens. Mais dans cet article, je fais allusion la cause efficiente, lagent principal qui cause la cration de quelque chose. Renvoi au texte.


Novikov, I.D. and Zeldovich, Ya. B. Physical Processes Near Cosmological Singularities. Annual Review of Astronomy and Astrophysics,1973, 11:4012. Renvoi au texte.


Schramm, D.N. and Steigman, G. Relic Neutrinos and the Density of the Universe. Astrophysical Journal, 1981, 243:17. Renvoi au texte.
Watson, A. Clusters point to Never Ending Universe. Science, 1997, 278(5342):1402. Renvoi au texte.
Perlmutter, S. et al. Dcouverte de lexplosion dune supernova la moiti de lge de lunivers. Nature 391 (6662):51. Perspective by Branch, D. Destiny and destiny. Mme numro,1998, pp. 2324. Renvoi au texte.
Glanz, J. New light on the fate of the universe. Science 278(5339):799800. Renvoi au texte.
Guth, A.H. and Sher, M. The Impossibility of a Bouncing Universe. Nature, 1983, 302:505507. Renvoi au texte.
Tinsley, B. From Big Bang to Eternity? Natural History Magazine. Octobre 1975, pp. 102-5. Cit dans Craig, W.L. Apologetics: An Introduction, (Chicago: Moody,1984), p.61. Renvoi au texte.
Davies, P.. God and the New Physics, Simon & Schuster, 1983, p. 215. Renvoi au texte.
Craig, W.L.. God, Creation and Mr Davies. Brit. J. Phil. Sci.,1986, 37:163175.


WDW__p/HC.htmWFW


Dieu
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo Le 19-5-2019. Titre


PI0E9T535E le 3-10-2011. OIT87YE0P
L'ensemble des lements qui constituent cet Univers ont t crs par Allah(Glorifi et Exalt)
dans les plus parfaites proportions. En tant qu'tre humain de nature trs faible, nous devrions
tre reconnaisant pour tous les bienfaits qu'Il nous permet d'avoir jour aprs jour. La vue,
le gout, l'ouie,.... tous cela nous est possible uniquement par la grce d'Allah(Glorifi et Exalt).
Il nous faut donc L'adorer Seul et ne absolument rien Lui associer car cela est le pire des pchs.
Si vous vous interrogez sur la raison de votre existance sur cette terre, sachez alors que Allah(Glorifi et Exalt)
nous fournit la rponse dans la Sourate 51 Verset 56 du Saint Coran :
"Je nai cr les djinns et les hommes que pour quils Madorent."
De plus, je vous incite fortement a regarder le lien suivent en VOSTFR qui prsente les miracles
scientifique du Saint Coran en plusieurs parties:
http://www.dailymotion.com/video/xkntkb_les-miracles-scientifiques-du-coran-pt-1_webcam
En fin de rappel, je vous propose le site internet suivant afin d'avoir de plus ample informations
sur le sujet et apprhender votre futur conversion l'islam Inch Allah :
http://www.islamhouse.com/p/77865

 

Total des visiteurs  :    1925302   dont aujourd'hui :   33    En ligne actuellement :  1      Total des clics   18370