visiteurs jour : 43     Total clics   :   18627


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 44

HISTOIRE DES PERLES 

 

 


Les perles sont de petites billes blanches cres par certains mollusques, principalement les hutres.

 Quand un objet irritant passe l'intrieur de la coquille, l'animal ragit en entourant l'objet d'une couche de carbonate de calcium CaCO3 sous la forme d'aragonite ou de calcite. Ce mlange est appel nacre.

 

Autrefois uniquement obtenues par le hasard, les perles font aujourd'hui l'objet d'une culture.

Elle a t mise au point par les Japonais du dbut du XXe sicle aux annes 70.

Depuis, le secret de leur technique s'est rpandu dans tout les archipels de l'ocan Pacifique, et la Polynsie franaise est le principal producteur.

 

 Joaillerie
Les perles sont utilises pour confectionner des bijoux depuis l'Antiquit ; elles taient appeles les larmes d'Aphrodite.

 Les familles romaines qui en avaient les moyens achetaient leur filles une ou deux perles chaque anne, afin qu'elles aient un collier complet leur majorit.

Elles doivent leur brillance iridescente (proche de l'arc-en-ciel) de la rflexion et de la rfraction des couches superficielles translucides de nacre. La brillance est d'autant plus fine que les couches sont plus fines et nombreuses.

 

Les perles sont souvent blanches, parfois avec une teinte crme ou rose, mais peuvent tre teintes en jaune, vert, bleu, marron ou noir. Les perles noires sont trs chres car trs rares ; leur production augmente toutefois sensiblement, notamment en provenance de Polynsie.

 

La valeur des perles est dtermine par leur brillance, leur couleur, leur taille, et leur symtrie.

La brillance est le plus important des critres pour juger de la qualit d'une perle, surtout pour les joailliers, mais plus la perle est grosse, plus elle se vend cher.

 Les grosses perles parfaitement rondes sont trs rares, et trs recherches pour des colliers plusieurs rangs.

 

Les perles sont divises en huit formes de base : rondes, semi-rondes, bouton, larme, poire, ovale, baroque (irrgulire), et bague.

 

Les perles parfaitement rondes sont les plus rares et les plus chres, et montes sur des colliers, ou de simples rangs de perles.

Les perles en forme de larmes sont plus utilises en pendants (d'oreilles ou de cou) ; les perles irrgulires sont le plus souvent utilises dans des colliers ou des pices de joaillerie o la forme irrgulire peut tre cache, et laisser croire une perle parfaitement ronde.

Les perles bouton sont lgrement aplaties autour de la perle, et peuvent tre utilises pour des colliers, ou pour des pendants ou des boucles d'oreille, o la partie arrire de la boucle est cache, ce qui permet de laisser croire une perle plus grosse et ronde.

Les perles en larme et en poire sont utilises dans les boucles d'oreille, ou comme perle centrale du collier.

Les perles baroques, totalement irrgulires, ont parfois une forme intressante qui permet de les monter en collier. Les perles bagues sont caractrises par les artes concentriques autour du corps de la perle.

Les perles sont peses en grains ; un grain de joaillier vaut 0,05 grammes (avant la Rvolution franaise, 0,053 grammes). Il y a 75 grains dans un momme (3,75 grammes).


 Culture des perles 

 

Les premiers essais de culture des perles sont anciens : les Chinois introduisaient des statuettes de Bouddha dans les hutres en guise de nucleus.

Le Sudois Carl von Linn et un Franais font des essais, mais ce sont les Japonais To Kichi Nishikawa, Tatsuhei Mise et surtout Kokichi Mikimoto (1858-1954) qui russissent mettre la technique au point, et en font une industrie.


Beaucoup d'hutres meurent aprs la greffe : environ dix pour cent immdiatement, et dix pour cent dans les deux ans.

Un tiers des hutres rejettent le nuclus et la nacre scrte par le greffon forme alors un keshi (graine de pavot en japonais), une sorte de perle manque.

Un cinquime des hutres greffes produisent une perle inutilisable. Sur les trente pour cent de greffons donnant une perle utilisable, seul un pour cent font des perles parfaites.

Dans certaines varits d'hutres, on pose un noyau contre la coquille : c'est le mab, une demi-perle enchasse dans de la nacre. C'est Coco Chanel qui rendit ces mabs populaires , monts en boucles d'oreille.


 Perles d'Akoya 


Ce sont les perles de culture de tradition japonaise (mais il commence s'en produire plus en Chine).

Elles sont obtenues depuis plus d'un sicle par introduction d'un greffon dans des hutres de mer, et font entre 2 et 9 mm de diamtre. Elles sont naturellement jaunes, vertes et crmes, mais sont retraites pour devenir champagne, blanches ou argentes.


 Perles d'Australie (ou des Mers du Sud) 


Elles sont parmi les plus solides et les plus grosses. Elles aussi obtenues selon la technique japonaise, et ont une grande varit de teintes (plus fonces en Australie et dans le Pacifique). Pinctada Maxima


 Perle de Tahiti, Mab et Keshi
 
Perles de Tahiti
Mab Ce sont deux types particuliers de perles de culture de Tahiti.


La culture des perles a fait l'objet d'essais depuis les annes 20, mais c'est seulement depuis 1965, et grce l'aide de Japonais, qu'elle a vraiment dcoll. La production de perles vert sombre ou noires est trs demande.

Les hutres de Polynsie (varit Pinctada) forment des perles (dites perles noires) plus grosses mais un peu moins belles que les perles du Japon (hutres de varit Akoya).
On incise la poche reproductrice de l'hutre pour y greffer un petit morceau du manteau d'une autre hutre.

Le manteau est l'organe de l'hutre qui scrte la nacre et forme la coquille.

 En mme temps que ce greffon, on introduit un petit nuclus (souvent un morceau de coquillage) qui servira de noyau aux scrtions du greffon qui formeront une perle.

Ce sont souvent des Japonais qui viennent en Polynsie, pendant quelques mois la saison propice, pour effectuer les greffes. Ils sont pays non pas prix d'or mais prix de perle pour leur savoir-faire. Les greffes russissent dans 25 30 % des cas.


 Perles d'eau douce (ou de Chine) 


Elles sont cultives depuis le XIIIe sicle en Chine, par l'introduction de boue ou de bois, ou de perles rates, dans des moules d'eau douce. Les qualits sont trs variables, de laiteuse ou mme sans clat brillante. Les tailles obtenues varient entre 2 et 13 mm de diamtre. La production annuelle atteint 800 tonnes.


 Perles clbres 


Perle Rgente ;
Perle Prgrine : ayant appartenu Philippe II d'Espagne et offerte par Richard Burton Liz Taylor ;


la Perle d'Allah : dcouverte en 1934 aux Philippines dans une palourde, la plus grosse de toutes, elle pesait 300 grammes (6370 grains) et mesurait 22,5 cm sur 12,5 cm ;


la Arco Valley Pearl : 2301 grains (78 x 41 x 35 mm), de forme baroque aurait t offerte Marco Polo par l'Empereur de Chine. Elle est actuellement en France.


la Perle d'Asie : 2300 grains (115 grammes) ;


la Hope : 1700 grains (85 grammes), mais irrgulire ;


la Reine des Perles : 109 grains, appartenait la Couronne de France, disparue en 1792 ;


la Croix du Sud : assemblage de neuf perles en forme de croix, trouv en 1874 en Australie.

 

 

 

 

 


 


WDW__p/HC.htmWFW


Histoires des perles
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 20-5-2019. Titre

 

Total des visiteurs  :    1925416   dont aujourd'hui :   43    En ligne actuellement :  2      Total des clics   18627