visiteurs jour : 110     Total clics   :   29526


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 49

L'cho du Big Bang
dvoil dans sa totalit

Mots cls : Big Bang, rayonnement fossile, cosmologie, astronophysique

Par Tristan Vey
07/07/2010 | Mise jour : 07:41
Ractions (183)
Au centre, la Voie Lacte, notre Galaxie, trs lumineuse. En haut et en bas, en rouge et jaune, le rayonnement fossile dans lequel nous baignons depuis le Big Bang.
Au centre, la Voie Lacte, notre Galaxie, trs lumineuse. En haut et en bas, en rouge et jaune, le rayonnement fossile dans lequel nous baignons depuis le Big Bang. Crdits photo : Reuters

Le satellite europen Planck fournit une premire image complte du ciel dans laquelle le rayonnement rsiduel du Big Bang est perceptible. Il faudra toutefois attendre fin 2012 pour que les scientifiques parviennent l'isoler parfaitement.

Le Big Bang est l, tout autour de nous. Nous baignons en effet dans un rayonnement diffus appel rayonnement fossile, hrit de l'explosion originelle (cette premire lumire est mise seulement 380.000 ans aprs le Big Bang). Mais observer ce rayonnement de micro-ondes trs froid (seulement 3 degrs au-dessus du zro absolu) et dont l'existence a t prdite la fin des annes 1940 avant d'tre observ pour la premire fois en 1964, n'est pas chose aise. Ce signal est en effet noy dans l'environnement lectromagntique et il faut toute l'habilet des scientifiques pour parvenir isoler ce que George Smoot, prix Nobel de Physique 2006, appelait le visage de Dieu.

Aujourd'hui, le satellite europen Planck lanc en 2009 et situ 1,5 million de kilomtres de la Terre (un lieu d'quilibre entre le champ gravitationnel de la Terre et du Soleil appel point de Lagrange) livre une premire image globale du ciel dans lequel on peut observer la fois le rayonnement de notre Galaxie et cet cho lumineux du Big Bang. La structure du rayonnement fossile [en rouge et jaune sur l'image] est plus manifeste dans les rgions en haut et en bas de l'image, o l'mission de notre Galaxie est plus faible, explique Jean-Michel Lamarre, responsable scientifique d'un des deux principaux instruments de mesure embarqus du satellite.

Pas d'interprtations avant des mois

Afin d'observer uniquement le rayonnement cosmologique du Big Bang, un gros travail d'analyse sera encore ncessaire. Les diffrentes phases du milieu interstellaires mettent dans des bandes de frquences, des couleurs, diffrentes, explique Jean-Loup Puget, directeur de recherche au CNRS l'Institut d'astrophysique spatiale. Ces couleurs peuvent tre utilises pour sparer la lumire de notre Galaxie, au centre de l'image, afin d'extraire le seul rayonnement fossile. Exactement de la mme manire que le cerveau humain est capable d'isoler la voix d'une personne qui parle au milieu d'un groupe en pleine discussion, ajoute Jean-Loup Puget. Il faudra ainsi patienter jusqu' fin 2012 pour que cette nouvelle image incroyablement prcise et dtaille du visage de Dieu ne soit rendue publique. Elle devrait apporter une grande quantit de renseignements sur la naissance et les premiers instants de notre univers, et nous permettre de mieux comprendre le rythme de son expansion.

En attendant, cette premire fourne de donnes apporte des informations sur notre Galaxie, la Voie Lacte. Il faudra toutefois pour cela attendre les interprtations des astrophysiciens qui pourront prendre des mois, voire des annes. Un travail de fourmi dont l'enjeu est toujours le mme : mieux comprendre comment fonctionne notre univers.

Par Tristan Vey

WDW__p/HC.htmWFW


 

Total des visiteurs  :    1933104   dont aujourd'hui :   110    En ligne actuellement :  4      Total des clics   29526