visiteurs jour : 10     Total clics   :   2254704


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 


2017
JE L'AI VU


Aimons nos poĂŞtes et surtout ceux de la PleĂŻade (Jean d'Ormesson vient d'y entrer)

Correspondances


La Nature est un temple oĂą de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe Ă  travers des forĂŞts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs Ă©chos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

II est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.


   Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal


Du Bellay Les Regrets

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy lĂ  qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son aage !
 
Quand revoiray-je, helas, de mon petit village
Fumer la cheminĂ©e : et en quelle saison
Revoiray-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province, et beaucoup d’avantage ?
 
Plus me plaist le séjour qu’ont basty mes ayeux,
Que des palais Romains le front audacieux :
Plus que le marbre dur me plaist l’ardoise fine,
 
Plus mon Loyre Gaulois, que le Tybre Latin,
Plus mon petit Lyré, que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur Angevine.

_______________________________________

                   HISTOIRE DE LA PLEĂŹADE


Ce mouvement littĂ©raire Ă©mane d'un groupe de poètes d’abord connu sous l'appellation de « Brigade Â»[1],[2]. Le souci majeur de la Brigade, Ă©levĂ©e sous l'Ă©gide de l'hellĂ©niste Jean Dorat, sous la protection de la princesse Marguerite de France, sĹ“ur du roi, Henri II, est de faire reculer le « Monstre Ignorance Â» par la diffusion de la culture antique. Le nom de « PlĂ©iade Â» est empruntĂ© par Ronsard en 1553 Ă  un groupe de sept poètes d’Alexandrie qui avaient choisi, au IIIe siècle avant notre ère le nom de cet amas astronomique pour se distinguer (voir PlĂ©iade poĂ©tique (IIIe siècle av. J.-C.)) ; cette appellation sera adoptĂ©e par la postĂ©ritĂ©[3]. Outre le « meneur Â» Pierre de Ronsard, la PlĂ©iade regroupe alors selon lui les poètes Joachim Du Bellay, Jacques Peletier du Mans, RĂ©my Belleau, Antoine de BaĂŻf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle. Ă€ la mort de Jacques Peletier du Mans, Jean Dorat le remplacera au sein de la PlĂ©iade, et d'autres poètes comme Guillaume des Autels et Nicolas Denisot y seront aussi parfois comptĂ©s. Ils se rĂ©unissaient notamment au cabaret de la Pomme de Pin situĂ© rue de la Juiverie, en face de l'Ă©glise de la Madeleine-en-la-CitĂ©[4],[5].

_____________________________________________________

Regardez bien dans la peinture ci dessous : "dans le grand parc solitaire et glacé"
dans le centre Ă  droite, on aperçoit un personnage, moi j'ai trouvĂ© Ă   qui il fait penser
et vous ? dites-le si oui, sur le Forum, merci.





La démocratie à la française
La démocratie à la française

  Les dirigeants d'en haut voient que des enfoirĂ©s et le peuple d'en bas ne voit que des trous du cul




 

Madame, Monsieur, 

Il fallait probablement attendre que la déflagration de la bombe sale du «Monde» soit passée, que la presse française à de rares exceptions près se soit repue de ses propres mensonges, pour analyser calmement la séquence odieuse à laquelle nous venons d'assister.

Odieuse et en même temps tellement révélatrice d'un fonctionnement dont la démocratie et l'Etat de droit sortent totalement essorés.

Le journal censé être le plus sérieux de la presse française (c'est dire...) mais connu pour son combat acharné contre le Front National, (voir l'éditorial de son directeur Jérôme Fenogilo, à deux jours du premier tour des régionales et intitulé "le FN cette imposture"), a donc sous le titre racoleur "Panama papers : comment des proches de Marine Le Pen ont sorti de l'argent de France", lancé une gigantesque offensive médiatique contre le Front National et moi-même sur la base de prétendues "révélations" qui ne révèlent ....rien, nada, zéro, le vide sidéral.

Et pourtant... Comme ces foules prises d'hystérie collective, les médias français se sont jetés à corps perdu dans un lynchage en règle du premier parti de France.

"Détournement", "système opaque d'évasion fiscale", "fraude fiscale", "dissimulation", "société offshore" plein de mots qui salissent, jetés en vrac dans plein d'oreilles qui n'en demandaient pas tant. Télés, radio, journaux, réseaux sociaux... En quelques heures tout ce que la France compte de relais d'information étaient saturés d'un flot ininterrompu de supputations, d'amalgames, d'insinuations ou pour les plus zélés, de bonnes grosses accusations diffamatoires exprimées sans aucune prudence, sans aucune retenue, au mépris de toute déontologie et évidemment sans la moindre vérification.

A la fin de la journée, les médias s'étaient tellement intoxiqués les uns les autres (les uns par incompétence et/ou suivisme, les autres portés par leur mauvaise foi militante traditionnelle) que chacun était sûr de son fait : « le Front National avait caché de l'argent au Panama et Marine le Pen était (de près ou de loin) coupable » De quoi ? Ils ne savaient pas trop mais c'était et reste pour eux totalement insignifiant.

Cette séquence est un cas d'école de pure désinformation qui pourra être étudié dans les instituts de formation de journalisme sous le titre " comment manipuler les foules".

Mais la vérité dans tout cela ?

Car si elle n'intéresse pas nos journalistes militants, je suis convaincue qu'elle intéresse les Français.

La vérité est que ni moi ni le Front National n'avons à nous reprocher quoi que ce soit dans cette affaire « Panama Papers. »

Ni moi ni le Font National n'avons jamais envoyé d'argent ou quoi que ce soit.

Ni moi ni le Front National n'avons de compte en banque ni au Panama ni dans aucun autre endroit au monde.

Ni moi ni le Front National n'avons 
 dissimulĂ© dĂ©tournĂ© optimisĂ© fraudĂ©' etc un centime.


Tous les médias le savent, alors pour tenter de nous impliquer ils usent de la bonne vieille méthode totalitaire "si ce n'est toi c'est donc ton frère prestataire ".

C'est ainsi que l'on nous demande de nous justifier d'un investissement à Hong-Kong (qui n'est pas un paradis fiscal) effectué par un de nos prestataires !!

A ce rythme on vous demandera demain de justifier de l'utilisation faite par votre garage de l'argent que vous lui avez versé pour faire réparer votre voiture ! A-t-il payé ses impôts ? Versé sa pension alimentaire ? Je pense que même en URSS ils n'allaient pas aussi loin dans la violation des principes de notre 'tat de droit.

Même si notre prestataire est un ami, je ne vois pas bien quelle responsabilité l'on peut avoir dans les stratégies commerciales qu'il met en œuvre !

De ce que nous savons ,il a ouvert une filiale à Hong-Kong (et pas au Panama...) pour conquérir, je suppose, de nouveaux marchés ; qu'il a, semble-t-il, pour ce faire investi une partie de ses bénéfices après impôts dans une filiale, opération validée par le fisc français ; Et figurez-vous que nous le savons, car cette opération commerciale a fait l'objet depuis 18 mois d'investigations de la part du juge Van Ruynbeke qui n'a, à ma connaissance, rien découvert qui puisse de près ou de loin révéler une fraude, une dissimulation fiscale de sa part et encore moins une implication quelconque ( même de loin) du FN dans cette opération financière.

VoilĂ ... Rien, nada, zĂ©ro, le nĂ©ant.... 

Des tonnes de papiers, des heures d'accusations plus graves les unes que les autres, des calomnies déversées à la pelle contre mon mouvement sans le début de commencement d'un fait délictueux ni même d'un comportement inapproprié.

Pendant qu'on invite l'opinion publique Ă  regarder le Front National, on dĂ©tourne son regard des politiques qui ont donnĂ© les clĂ©s Ă  la finance sale, entre Big bang financier et abaissement des souverainetĂ©s nationales. 

Alors oui, ça en dit long sur l'état de l'information en France, sur le niveau et le militantisme des médias français, sur le respect des fondements de notre 'tat de droit, sur le fonctionnement moribond de notre démocratie.

Mais ça en dit long surtout sur la panique qui saisit nos élites autoproclamées à l'approche d'une élection présidentielle qui demain pourrait tout changer, rétablir nos droits individuels et nos droits collectifs de peuple libre.

Contre le Front National et ses candidats il n'y aura aucune limite, aucune retenue, tout sera permis. Nous le savions, vous deviez aussi le savoir et vous y préparer.

Nous continuerons quant à nous à faire émerger la vérité, partout et en toutes circonstances, quel qu'en soit le prix. C'est plus que notre droit, c'est notre devoir.

AmitiĂ©s sincères,                  

signé Marine Le Pen




DANS LE GRAND PARC



Colloque sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux formes ont tout à l'heure passé.

Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles,
Et l'on entend Ă  peine leurs paroles.

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux spectres ont évoqué le passé.

- Te souvient-il de notre extase ancienne?
- Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne?

- Ton coeur bat-il toujours Ă  mon seul nom?
Toujours vois-tu mon âme en rêve? - Non.

Ah ! les beaux jours de bonheur indicible
OĂą nous joignions nos bouches ! - C'est possible.

- Qu'il Ă©tait bleu, le ciel, et grand, l'espoir !
- L'espoir a fui, vaincu, vers le ciel noir.

Tels ils marchaient dans les avoines folles,
Et la nuit seule entendit leurs paroles.

Verlaine
Les fĂŞtes galantes


______________________


SOUVENIR DU PEINTRE JEAN PIERRE CHAFFREY
L'HORLOGE


L'horloge


Trois mille six cents fois par heure,
l-horloge-5F-rectif

la seconde chuchote: 

Souviens-toi!

Rapide avec sa voix d'insecte

Ch. Baudelaire

_____________________





Miette et Mimi (août 2013

                                                                        Miette Novembre 2015

_________________________


Clics 36489  

Total des visiteurs  :    1867006   dont aujourd'hui :   10    En ligne actuellement :  2      Total des clics   2254704