visiteurs jour : 113     Total clics   :   42757


Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

 
Clics 916

LES GRANDS NAVIGATEURS DU XVII SIECLE.

 

 

HISTOIRE MARITIME

XVIIe sicle

 Page 1

 

 

LE NAUFRAGE DE BONTEKOE & autres aventures en mer de Chine (1618-1625)

 

Le 28 dcembre 1618, Willem Ysbrantsz Bontekoe, capitaine du Nieuw-Hoorn quitte les Pays-Bas pour l'le de Java. Aprs plusieurs mois de navigation prouvante, il relche la Runion puis Madagascar. Plus tard, en plein ocan Indien, le feu prend l'eau-de-vie, puis aux poudres, et le vaisseau explose alors "en tant de dbris que l'on ne pouvait plus distinguer si ceux-ci provenaient d'hommes ou d'autres choses". Parmi les membres d'quipage rests bord, seuls survivent Bontekoe, grivement bless, et un jeune mousse. Mais soixante-dix hommes, qui s'taient opportunment enfuis dans les chaloupes pendant l'incendie, viennent les repcher. Vingt-trois jours durant, les tortures de la famine et de la soif rduisent Bontekoe et ses compagnons, qui drivent au gr des courants et des vents, aux extrmits les plus pnibles; Parvenant sur la cte de Sumatra, ils se procurent quelques vivres, mais subissent de lourdes pertes lors d'un combat contre les indignes. Puis ils gagnent enfin de le dtroit de la Sonde, o une flotte hollandaise recueille les rescaps.
Bontekoe narre ensuite un voyage aux Moluques et les prparatifs d'une longue expdition en mer de Chine : il participe tout d'abord au fiasco de l'attaque contre les Portugais de Macao en 1622, puis mne deux ans durant, depuis Formose, une sanglante guerre de course qui cume les ctes chinoises. Le dessein, naf, d'imposer par la force l'Empire du Milieu les prtentions commerciales de la Compagnie des Indes orientales, sera bien entendu un chec.
Le 6 fvrier 1625, Bontekoe quitte Batavia pour revenir dans son pays la tte de trois vaisseaux richement chargs. Deux sombrent en chemin ; le sien, moiti dtruit par un ouragan, fait une longue halte rparatrice Madagascar, puis se rend Sainte-Hlne o les canons portugais manquent de l'envoyer par le fond. Ce n'est qu'aprs avoir travers tous ces malheurs, et bien d'autres encore, que Bontekoe retrouve sa patrie le 25 novembre, "ayant chapp presque miraculeusement la mort qui l'avait poursuivi sous tant de faces diffrentes".
Son rcit, publi en 1646 Amsterdam, eut un succs considrable et fut sans cesse rdit aux Pays-Bas. C'est aujourd'hui un classique de la littrature de voyage nerlandaise.

231 pages, quelques reproductions de gravures et cartes de l'poque en noir et blanc - 24

 

 

 

LE NAUFRAGE DES PORTUGAIS sur les ctes de Saint-Jean-de-Luz & d'Arcachon (1627)

En janvier 1627, lors d'une tempte exceptionnelle, eut lieu le plus grand naufrage de l'histoire de la marine portugaise, devant les ctes franaises de Saint-Jean-de-Luz et d'Arcachon. Bilan : 7 navires couls - deux normes caraques des Indes de 1800 tonneaux, charges de pierres prcieuses et d'pices, escortes par cinq galions de guerre portant la fine fleur de l'aristocratie portugaise -, 2000 morts, 300 rescaps.
Parmi eux le capitaine-gnral dom Manuel de Meneses, qui publia un mmoire, et le jeune dom Francisco Manuel de Melo qui rdigea le rcit de ces vnements trente ans plus tard. Tout ceci donna lieu un imbroglio diplomatique entre la France et le Portugal, qui impliqua le duc d'Epernon, Richelieu, Louis XIII, l'glise et les grandes familles du Mdoc. Car si les "bourgeois" de Saint-de-Luz recueillirent avec charit des naufrags, il apparat que plus au Nord, sur les ctes des Landes et du Mdoc, les Franais pillrent les paves et massacrrent les survivants.
Ce naufrage tait cependant retomb dans l'oubli : aucun livre n'avait t publi sur ce sujet ; les faits sont peine mentionns, mme par les historiens locaux. Jean-Yves Blot et Patrick Liz ont runi de nombreux documents retrouvs dans les archives espagnoles, portugaises et franaises. Avec les relations de Meneses et Melo, nous en publions ici quinze trs significatifs, qui rvlent les faits tragiques de ce terrible mois de janvier 1627.

283 pages - 22,87

 

 

LE PUISSANT ROYAUME DU JAPON - La description de Franois Caron (1636)

 

Franois Caron (1600-1672), fils de huguenots franais rfugis aux Pays-Bas, s'engagea trs jeune au service de la Compagnie nerlandaise des Indes orientales (VOC), fonde en 1602. Il vcut plus de vingt ans au Japon, y prit femme, y leva six enfants et y russit si bien qu'il atteignit dans la Compagnie le poste de directeur gnral, avant de se retirer en 1651. Fin diplomate et homme d'affaires, il fut un des rares Occidentaux bien matriser le japonais, ce qui lui permit d'tre un interlocuteur privilgi des autorits nipponnes. Tmoin exceptionnel et acteur d'une poque o le Japon se fermait progressivement au monde, Caron laissa de son exprience principalement deux textes, qui s'clairent l'un l'autre : la Description du puissant royaume du Japon, sorte de "Japon", mode d'emploi", vritable guide pour s'orienter sans erreur dans la socit japonaise moderne, unifie sous la frule des Tokugawa, et un Registre journalier, recueil de ses observations au quotidien, qui sont autant d'illustrations de la vie et du mode de fonctionnement du pouvoir au Japon avant la rvolution des Meiji (1868).
A la fin de sa vie, quittant sa retraite hollandaise, Caron mit ses connaissances au service de Colbert et de son projet de Compagnie franaise des Indes orientales dans un mmoire qui pourrait s'intituler "Nostalgie du Japon" tant les souvenirs accumuls dans sa jeunesse et son ge mr transparaissent encore. Nous donnons ici l'ensemble de ces trois textes, jamais rdits depuis trois sicles, indispensables la connaissance du Japon.

307 pages - 25

 

 

MERCENAIRES FRANAIS DE LA VOC - La route des Indes hollandaises au XVIIe sicle

Le rcit de Jean Guidon de Chambelle (1644-1651) et autres documents.

Le voyage des Grandes Indes orientales d'un Parisien anonyme - identifi par Dirk Van der Cruysse comme Jean Guidon de Chambelle - est un manuscrit franais indit et haut en couleurs.
Cette relation raconte avec franchise les joies et les souffrances de ce Parisien, du temps de Richelieu et de Mazarin, qui mit son pe au service de la Compagnie hollandaise des Indes orientales (VOC) pendant les premires dcennies hroques de son existence. Vivant les privations d'une longue traverse, parcourant l'Asie de la mer Rouge au Japon, ou stationn Batavia et Malacca, il nous fait participer comme si nous y tions ses aventures exotiques et sa dcouverte d'une humanit qui tantt le charme et tantt l'effare. Sa description sans tats d'me de la cruaut judiciaire applique bord des vaisseaux de la VOC et de l'implacable discipline qui rgne bord des vaisseaux et dans les garnisons de la Compagnie, nous introduit dans ce monde trange et lointain qu'est l'Asie hollandaise de cette poque, la fois jardin des dlices et jardin des supplices.

En annexe est jointe la Rdaction d'un voyage aux Indes orientales par un gentilhomme franais, imprime en 1645. Ce document rarissime et entirement perdu de vue, narre galement les aventures d'un mercenaire franais au service de la VOC, et complte la vision que nous offre Guidon de Chambelle.

286 pages, quelques reproductions de gravures et cartes de l'poque en noir et blanc - 23

 

 

 

LE NAUFRAGE DU TERSCHELLING SUR LES CTES DU BENGALE (1661)


La relation de Frans Janssen van der Heiden

Le 3 septembre 1661, le Terschelling quitte Batavia pour Hugli, la grande place commerciale du Bengale, mais une tempte surprend les marins. Aprs un terrible naufrage, trente-deux rescaps, dnus de tout, puiss et affams, parviennent sur un lot. Pour survivre, ils sont contraints de manger des feuilles, des cadavres d'animaux, des chairs en dcomposition de plus en plus avance, des excrments et autres immondices. C'est une vritable descente aux enfers gastronomiques que nous assistons, o ne fait dfaut aucun ingrdient : l'clatement du groupe, le vol des mets putrides, la folie, la tentation du meurtre et de l'anthropophagie. Aprs un mois vcu dans cette terrible misre, les naufrags sont recueillis par des pcheurs bengalais. Ayant enfin rejoint le comptoir hollandais de Dacca, ils se croient tirs d'affaire, mais c'est alors qu'une guerre se prpare contre le royaume d'Assam ; ils sont enrls de force dans la gigantesque arme moghole qui remonte lentement le Brahmapoutre. Tmoins en premire ligne des cruauts innombrables de cette guerre, ils chappent cependant un nouveau naufrage, aux crues de la mousson, la famine et aux pidmies...
Dmobilis avec quelques-uns de ses compagnons, Frans Janssen van der Heiden parvient enfin Hugli, o il reste quelques annes au service de la Compagnie nerlandaise des Indes orientales. Il rentre chez lui en 1675 pour y mourir aprs avoir publi la relation fidle de ses aventures.

219 pages, une petite trentaine de gravures et cartes de l'poque - 22,87

 

 

LE BAILLI DE FORBIN, Lieutenant-Gnral des galres - Un chevalier de Malte dans la marine de Louis XIII
Claude Petiet

Nombreux furent les chevaliers de Malte qui, ne trouvant pas dans l'Ordre l'occasion de satisfaire un trop-plein d'ambition ou de simple dsir d'action, "se mettaient en cong de Religion" pour aller servir leur souverain d'origine. Ce fut la chance de la marine royale, au XVIIe et XVIIIe sicles, de les compter nombreux dans ses rangs. C'est grce eux que Richelieu, puis Colbert, plus tard Louis XVI, purent mettre sur pied une marine puissante et la conduire la victoire.
Tel fut le destin du provenal Paul-Albert de Forbin, dont l'ascension dans l'Ordre se poursuivra jusqu' en faire un Bailli et un Grand Prieur de Saint-Gilles, paralllement la carrire qu'il conduira dans la marine de Louis XIII o il accdera au poste prestigieux de Lieutenant-Gnral des Galres, l'heure de la lutte victorieuse contre l'hgmonie espagnole en Mditerrane.
Il tait juste de faire sortir de l'oubli ce personnage attachant, replac dans le cadre pittoresque qu'tait le sien : l'Ordre de Malte et le monde des Galres au XVIIe sicle.

2003 - 388 pages - 38

 

 

OUVRAGE PUIS
OUVRAGE PUIS 

LE GRAND VOYAGE - Le tour du monde d'un flibustier (1681-1691) - William Dampier

OUVRAGE PUIS

O trouva-t-il le temps d'crire ses extraordinaires rcits ? Mystre : surtout si l'on considre que le plus clair de sa vie, il le passa bord des navires flibustiers des cinq ocans, entre deux abordages, deux ripailles et quelques naufrages - avec la menace, toujours prsente, de tomber quelque jour entre les mains des reprsentants de l'Amiraut, et de finir dans l'instant au bout d'une corde. Et pourtant, l'abb Prvost, les Encyclopdistes, Wordsworth, Coleridge, Humboldt et tant d'autres, le considrent comme un navigateur - et comme un crivain - du plus pur gnie ; et Daniel Defoe lui tira un fameux coup de chapeau en s'inspirant de lui pour brosser la figure de son Robinson Cruso.
N Yeovil en 1652, dans cette "Bretagne" anglaise qui va du Dorset la Cornouailles, il s'engage tout gamin bord d'un navire en partance pour les Indes, et on le retrouve tour tour canonnier du roi, planteur, boucanier - et, pour finir, franchement pirate, mettant au service de diffrents capitaines de Fortune ses dons de pilote hors pair, sa science inne de la gographie, et un sabre qu'il s'entendait manier sans tat d'me particulier.
Mais le miracle, c'est que son livre - qui boucle pour notre plus grand plaisir un poustouflant tour du monde - n'est pas moins tonnant que sa vie. Car il existe une nigme Dampier, que la lecture de son oeuvre ne permet pas de tirer vraiment au clair. Comment cette formidable crapule - car c'en fut une - qui laissa derrire elle un constant sillage de sang parvient-elle s'merveiller, et nous merveiller, par la simple description d'une fleur inconnue, des moeurs d'une tribu sauvage, ou de tel trait de religion observ chez les sages de Chine ? Mystre de la littrature, qui, faute de sanctifier les hommes qui la servent, rpand leur suite les plus surprenantes bndictions.

398 pages - 22,71


 

  

 

 

 

 


WDW__p/HC.htmWFW


Les grands navigateurs du 17 sicle
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 18-9-2019. Titre

 

Total des visiteurs  :    1940856   dont aujourd'hui :   113    En ligne actuellement :  2      Total des clics   42757