Bonjour. visiteurs jour : 75       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona

Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

  Accueil - Animaux - Architecture - Archives - Articles - Avions - Cuisine - Ecrivains - Histoire - Jardin - Jeux - LYON - Maison - Mythologie - Ouvrages - Peintres - Personnalités - Poesies - Recettes - Religion - Sante - Savoir vivre - Sciences - Univers - Plan du site -



   


La traversée de l'Atlantique fut l'un des plus grands défis aéronautiques après la première guerre mondiale. Beaucoup tentèrent l'aventure avant Lindbergh, avec plus ou moins de réussite :

  • l'Italien Locatelli tenta l'aventure en 1924. Il effectua un amerrissage forcé au large de l'Islande et dut attendre trois jours avant d'être secouru,
  • le 8 mars 1927, l'as français de la première guerre mondiale tenta sa chance avec un autre pilote en décollant du Bourget. Une erreur de transmission fit croire aux français qu'ils avaient atterri à New York. Ils avaient malheureusement péri dans une tempête loin du continent américain...

1. La traversée d'Alcock & Brown

Portrait des deux pilotes, Alcock et BrownLa première guerre mondiale avait permit de résoudre les problèmes de fiabilité des moteurs. Un avion était maintenant capable de traverser les 4800 km de l'Atlantique, en théorie. Deux pilotes, John Alcock (à droite sur la photo) et Arthur Brown traversèrent l'Atlantique à bord d'un Vickers Vimy aménagé pour la circonstance. Il décollèrent de Terre Neuve le 14 juin 1919 et atterrirent en Irlande après 16 h 12 mn de vol. Ils furent anoblis par le roi d'Angleterre. Lors de ce périple, Brown dut à six reprises monter sur les ailes pour réparer les moteurs.

2. L'exploit :

Charles Lindbergh pose devant son avion avant le départ.Charles Lindbergh décolle de New York le 20 mai 1927 à 7h52 sous les applaudissements. L'avion s'arrache lourdement de la piste en rebondissant plusieurs fois.
Après cinq heures de vol, le mauvais temps le surprend. Une véritable tempête l'entoure, il est obligé de descendre au ras des flots pour s'orienter grâce à la direction du vent mais surtout pour éviter le givrage des ailes (poids supplémentaire et perte de contrôle). Il pilote alors sans visibilité, uniquement aux instruments de vol.
Au bout de quinze heures, il est déjà fatigué. Il garde alors la tête à l'extérieur du cockpit pour rester éveillé !
Arrivé au dessus de l'Irlande, il pense renoncer mais continue quand même.
 Au moment de survoler la France, il mange son dernier sandwich pour s'occuper l'esprit. Il survole Paris, passe au-dessus de la Tour Eiffel puis se pose au Bourget.

Dès qu'il met pied à terre, 200.000 spectateurs le portent en triomphe  Il a volé pendant 33 heures et une demi-heure pour relier les deux continents.
Il devient un héros et il effectue de nombreuses tournées triomphales partout dans le monde.

 

Les caractéristiques techniques de l'avion :

Le "Spirit of Saint Louis" fut construit sur mesure pour accomplir cette traversée. La queue et les ailerons de l'avion étaient trop petits, ce qui rendait l'avion instable. Le pilote déclara : "Sa difficulté de pilotage me maintiendra éveillé"

  • Avion monoplan à aile haute en bois,
  • Réservoir de 1934 litres placé entre le moteur et la cabine de pilotage à la demande de Charles (en cas d'atterrissage forcé, le réservoir ne l'écraserait pas), 
  • Moteur Wright en étoile de 200-240cv refroidi par air.
  • Poids total au départ : environ 2500kg.

 

3. Biographie

Charles Lindbergh est né le 4 février 1902 à Detroit. Il devient pilote militaire puis travaille ensuite à la Postale américaine où il effectue régulièrement la ligne Chicago Saint Louis.
Après la traversée de l'Atlantique, il fut nommé colonel de l'Armée de l'Air américaine . Il participe également au développement de l'aviation civile. Il se marie en 1929.
En 1932, son jeune fils est kidnappé et tué deux mois après l'enlèvement. Il quitte alors les États Unis et retourne en France. Il est invité par le régime nazi à venir visiter l'Allemagne. Il se laisse convaincre par certains aspects de l'idéologie nazi et tentera de convaincre la France de s'allier avec les membres de l'Axe. L'attaque de Pearl Harbour le fait changer d'avis, il devient expert civil auprès du ministère de la Défense. Il devient général en 1954. Il participe au développement du Boeing 747.

De plus en plus malade, il se retire sur une île du Pacifique et meurt du cancer en 1974.


WDW__p/HC.htmWFW


vues  231     En ligne actuellement :   3   Total des clics  428759