Bonjour. visiteurs jour : 62       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona

Bienvenue sur


Cliquez ici smile coucou et merci Merci

le site de Germaine

 

  Accueil - Animaux - Architecture - Archives - Articles - Avions - Cuisine - Ecrivains - Histoire - Jardin - Jeux - LYON - Maison - Mythologie - Ouvrages - Peintres - Personnalités - Poesies - Recettes - Religion - Sante - Savoir vivre - Sciences - Univers - Plan du site -



   


 

       

 


TOUS LES AVIONS         
  


1904 : création de la Fabrica de Automoviles Hispano-Suiza par Marc Birgkit et Damien Matèu à Barcelone (Espagne).

1905 : création de la sociéte Gnome par Louis Seguin (6 juin).

1907 : début des études du premier moteur rotatif d'aviation, le Gnome Omega.

1907 : la société des moteurs Renault commence à fabriquer des moteurs d'aviation.

1909 : création de la société des automobiles Ettore Bugatti.

1909 : début de la production en série du Gnome Omega.

1910 : Léon Morane dépasse pour la première fois au monde les 100 km/h avec un monoplan Blériot motorisé par un Gnome Omega.


1911 : création des établissements Hispano-Suiza en France.

1912 : création de la société des moteurs Le Rhône par Louis Verdet.

1913 : Rolland Garros réussit la première traversée de la Méditerranée sur un Morane-Saulnier H équipé d'un Gnome Sigma de 60 ch.

1914 : les sociétés Gnome et Le Rhône mettent en commun leurs moyens d'étude et de production.

1915 : Gnome absorbe Le Rhône et devient la société des moteurs Gnome & Rhône (12 janvier).

1915 : Hispano-Suiza produit un moteur d'avion révolutionnaire de 8 cylindres en V de 150 ch.

1920 : Gnome & Rhône se lance dans la fabrication des motocycles pour faire face à la baisse des commandes aéronautiques.

 
 
1921 : Gnome & Rhône achète à la firme anglaise Bristol Aeroplane Company la licence du moteur en étoile fixe Jupiter.

1922 : Gnome & Rhône est coté en bourse.

1923 : la production des moteurs rotatifs s'arrête avec le Rhône 9Z.

1927 : début des activités aéronautiques de ce qui deviendra par la suite la SFMA, puis Messier (1933).

1927 : Hispano-Suiza lance le moteur HS 600 CV, avec lequel sera effectuée la première traversée de l'Atlantique Sud par Costes et Le Bris sur " l'Oiseau-Canari " (1927).

 

 


 

 France MB-152 France 

Type: chasseur Nationalité: France
Le MB-152 est le plus construit des chasseurs Bloch. Son moteur plus puissant lui assurait des performances supérieures à celle du MB-151 et le mettait largement à égalité avec les chasseurs allemands contemporains. Les retards (et les erreurs) de production limitent sévèrement le nombre d'escadrille équipées de cette excellent machine pendant la bataille décisive en mai 1940.
Après l'armistice, il continue sa carrière dans l'aviation du règime de Vichy avant de passer dans l'armée de l'air roumaine, après que les Dewoitine 520 les aient remplacés en France. Trois exemplaires rejoignirent l'Angleterre en mai 1940 et s'y trouvaient encore au moment de l'armistice. Ils participèrent à la Bataille d'Angleterre et furent retirés du service en 1941.
Construit par Bloch France
Autre(s) désignation(s):
Bloch 152
Supérieur: MB-150

Généralité
Equipage: 1
Envergure: 10.50 mètres
Longueur: 9.10 mètres
Hauteur: 3.95 mètres
Poids à vide: 2 020 kg
Poids en charge: 2 650 kg

Propulsion
Moteur: Gnome-Rhône 14 N 21
Puissance totale: 1 080 CV
Puissance spécifique: 408 CV / tonne
Vitesse maximum: 520 km/h
Taux de montée initial: 833 m/min.
Plafond utile: 10 000 mètres
Autonomie: 600 km
Production
Quantité: 525 exemplaires
Premier vol: décembre 1938

Armement
2 mitrailleuses de 7.5 mm MAC 1934 M39
2 canons de 20 mm HS-404




Le terrain d'aviation du Bourget est installé sur 560 hectares, à cheval sur les départements de la Seine-Saint-Denis et du Val-d'Oise, l'aérogare elle-même se trouvant sur la commune de Dugny.

Le «champ d'aviation» fut aménagé dès 1915, pour servir de base militaire aéronautique au camp retranché de Paris, et vit naître en 1918 l'aviation postale. En 1919, il devint le premier aéroport commercial de Paris. Les premières lignes créées furent Paris-Londres en 1919 et Paris-Bruxelles en 1920. Air France, créée en 1933, s'installa au Bourget, donnant à l'aéroport une renommée internationale.

Construit en 1936 par Georges Labro, l'actuel aéroport fut le premier en France à recevoir, dès 1958, des avions à réaction en service commercial régulier, mais dès 1951, une partie du trafic voyageurs était transportée à Orly. En 1977, le Bourget était fermé au trafic commercial à la suite de la mise en service du nouvel aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.


Le Bourget fut choisi comme point de départ et d'arrivée de nombreux raids au début de l'histoire de l'aéronautique. Le 8 mai 1927, Nungesser et Coli s'embarquent sur «l'Oiseau blanc» en direction de New York; l'équipage disparaît en mer sans qu'aucune trace n'en ait été retrouvée.

Trois semaines plus tard, dans la nuit du 20 au 21 mai, c'est l'arrivée triomphale de Charles Lindbergh, réussissant, seul à bord du «Spirit of Saint Louis», la première traversée transatlantique New York-Paris. Le 10 octobre 1927, Costes et Le Brix partent sur le «Nungesser et Coli», pour la traversée de l'Atlantique Sud. Le 27 novembre 1929, Costes et Bellonte, à bord du «Point d'interrogation», s'envolent pour un périple de 57 000 km autour du monde, puis en 1930 pour le premier raid transatlantique dans le sens est-ouest.

Le Bourget conserve sa vocation aéronautique: la partie nord de son terrain (350 ha) est affectée aux avions d'affaires et de tourisme, et à l'aviation sanitaire. Une vaste zone industrielle abrite les activités de compagnies aéronautiques.

Accueillant depuis 1951 le Salon de l'Aéronautique, qui a lieu tous les deux ans, le site du Bourget a également été aménagé en musée de l'Air et de l'Espace depuis la mise en service de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Dans l'ancienne aérogare, il présente une vaste collection d'appareils volants datant des débuts de l'aviation à la Première Guerre mondiale, tandis que des halls d'exposition abritent les collections aéronautiques civiles et militaires, françaises et étrangères, de 1919 à la conquête de l'espace. 
 
 
  

 
 


 
   
 

 


 

 

 

 
 


 

 


 


WDW__p/HC.htmWFW


vues  235     En ligne actuellement :   3   Total des clics  428669